December 9, 5th session of the BRICs Seminar : Ricardo Velasquez on social policies facing the Covid-19 pandemic in Latin America

Our fifth session of the BRICs Seminar was held on Wednesday, December 9, 6PM..We received Dr. Ricardo Velasquez Leyer, from the Universidad Iberoamericana of Mexico City. 

The title of his persentation :

« The COVID-19 pandemia and the limitations of social policy expansion in Latin America »

 

Dr. Ricardo Velázquez Leyer

Below you will find the link to the presentation:

Presentación París Covid Dic 2020

 

Dr Ricardo Velasquez Leyer’s short bio

Full time professor at the Department of Social and Political Sciences of the Universidad Iberoamericana of Mexico City, where he also coordinates the postgraduate programmes in social sciences. He holds a PhD in Social Policy from the University of Bath of the UK. Member of the National Researchers’ System of Mexico since 2017. Specialises on comparative social policy in Latin American countries. He has published research on the impact of social policies on poverty levels across the region, the relation between democracy and social policy innovations in Brazil and Mexico, the recent development of the Mexican welfare regime, the political economy of housing provision in that same country, the causal mechanisms of healthcare reforms in Brazil and Mexico, among others topics. He teaches courses at undergraduate and postgraduate levels on public policy analysis, comparative social policy, local government and social research methods.

 

Last publications

  • Velázquez Leyer, R. (2020) ‘Has Social Policy Expansion in Latin America Reduced Welfare Decommodification and Defamilialisation? Evidence from an Overview of the Mexican Welfare Regime’. Social Policy and Society, Volume 19, Issue 4, pp.645-659 
  • Huesca Reynoso, L., Martínez-Martínez O. and Velázquez Leyer, R. (2020). ‘Reconfiguring Social Policy from the “Left” in Mexico: So Far, Not so Good?’. Latin American Policy (early view). 
  • Velázquez Leyer, R. (2020) ‘Democracy and New Ideas in Latin American Social Policy: The Origins of Conditional Cash Transfers in Brazil and Mexico’. Journal of International and Comparative Social Policy, Volume 32, Issue 2, pp. 125-141. 
  • Martínez-Martínez, O., Ramírez-López, A. and Velázquez Leyer, R. (2020) ‘Food Well-Being in Older Adults: Effects of a Universal Non-contributory Pension in Mexico’. Social Indicators Research (early view).  
  • Velázquez Leyer, R. (2019) ‘Aiming to Keep Poor Mexican Families at the Breadline (but Not Higher): The Effects of Minimum Wage, Tax and Social Policy between 1994 and 2012’. Social Policy and Administration, Volume 53, Issue 5, pp. 743-760 

Séance du 18 novembre : Jean-Yves Heurtebise sur les défis et limites de l’innovation en Chine

La quatrième séance du séminaire BRICs a eu lieu mercredi 18 novembre exclusivement en ligne à 15h, heure de Paris (horaire avancé par rapport à l’habitude pour tenir compte du décalage horaire avec Taiwan).

Elle a reçu :

Jean-Yves Heurtebise

Université Catholique FuJen, Taiwan

Innover sans changer: défis et limites de l’innovation technologique en République Populaire de Chine.

Ci-contre le pdf de la présentation de J-Y. Heurtebise : InnovationChine2

 

L’intervention :

Le numéro 61 de Monde Chinois Nouvelle Asie co-dirigé par Jean-Paul Maréchal et Jean-Yves Heurtebise est sorti au printemps 2020. Il porte sur l’innovation en Répubique Populaire de Chine. Il a pour titre : Innover sans changer : succès et dilemmes de l’innovation en Chine. Il fait suite au n°62 sur le « soft-power » chinois : Vaincre sans convaincre. La diplomatie publique chinoise et ses limites. Reprise ironique de la formule trop connue de 孫子 : « Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre».

« Innover sans changer », cela nous paraît être une bonne formule pour présenter l’innovation en RPC. L’innovation technologique et la marche à rythme forcé vers le progrès scientifique est ce qui permet au régime de ne pas changer, de se conserver comme tel. Non seulement parce que l’innovation permet l’accroissement des moyens de contrôle, non seulement parce que l’innovation permet le renforcement des capacités militaires, mais surtout parce qu’il donne la légitimité narrative pour assurer à tous de la victoire du Parti et de la résilience du « modèle chinois ». Ce qui à la fois confère des avantages et présente des limites.

L’intervenant :

Jean-Yves Heurtebise, docteur de philosophie de l’Université d’Aix-Marseille, est maître de conférences à l’Université Catholique FuJen (Taipei, Taiwan). Il est aussi membre associé du CEFC (Centre d’études français sur la Chine contemporaine, Hong-Kong). Il a publié plus de 50 articles (Journal of Chinese PhilosophySustainability, etc.) et chapitres de livre (Wiley Blackwell, Imperial College Press, CNRS édition, etc.) dans le domaine des études culturelles comparées. Il est l’auteur de Orientalisme, occidentalisme et universalisme : Histoire et méthode des représentations croisées entre mondes européens et chinois (France: Eska 2020).