Séance inaugurale de la saison 2020-2021 du séminaire BRICs de l’INALCO : Michel Aglietta sur « Le capitalisme à la poursuite d’une écologie politique »

La première séance du séminaire BRICs 2020-2021 a eu lieu mercredi 7 octobre 2020 à 18h

Elle a reçu :

Michel Aglietta
Les transformations du capitalisme à la poursuite d’une écologie politique.

Enjeux d’une régulation pour le 21° siècle.


Le capitalisme globalisé d’obédience néo-libérale a subi deux crises systémiques en guère plus d’une décennie: la grande crise financière de 2007-08 et la crise pandémique déclenchée en 2020.


Bien que ces crises soient distinctes dans leurs sources, elles sont liées par le problème que la conception du fondamentalisme de marché pose à la viabilité de la vie sur terre et à la cohésion des sociétés. La compréhension des interactions entre les processus environnementaux et les activités socioéconomiques dans le capitalisme contemporain d’une part,  et la réduction des inégalités extrêmes dans et entre les nations, qui empêchent l’orientation collective pour un projet commun d’autre part, conduisent à la question des limites planétaires et à celle des biens communs de l’appartenance sociale, à l’encontre du postulat de croissance illimitée, inhérent à la logique du capital.


L’émergence d’une écologie politique repose sur des politiques transformatrices du régime de croissance qui doivent être à la fois comportementales, technologiques et spatiales pour un nouveau contrat social. Le changement des principes sur lesquels repose le fonctionnement des économies doit être très profond, de la comptabilité et de la gouvernance des entreprises, à la valorisation des actifs, jusqu’à la réforme du système monétaire international vers le multilatéralisme  sous l’égide d’un actif ultime universel.

Michel Aglietta est Professeur émérite de Sciences Economiques à Paris X Nanterre, Conseiller scientifique au CEPII et à France Stratégie. Il a été membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier ministre, de l’Institut Universitaire de France et du Haut Conseil des finances publiques. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité dont, tout récemment, « Capitalisme. Le temps des ruptures » (Odile Jacob, 2019), ouvrage qu’il a dirigé et qui comprend les contributions de Luc Arrondel, Gilles Dufrénot, Etienne Espagne, Anne Faivre, Yann Guy, André Masson, William Oman et Renaud du Tertre.

 

Ci contre, le pdf de la présentation de Michel Aglietta : Aglietta Séminaire BRICS INALCO 07-10-2020

Pour compléter la séance, deux liens parmi d’autres :

  1. Une série d’entretiens avec Michel Aglietta sur le canal vidéo en libre accès de Xerfi : https://youtu.be/LFPrlfmF9gM
  2. Une note de lecture sur le livre « Capitalisme. Le temps des ruptures », publiée par Julien Vercueil dans le dernier numéro de la Revue de la Régulation : https://journals.openedition.org/regulation/17037

Présentation de la saison 2020-2021 du séminaire BRICs

Les Brics dans les crises : ruptures et recompositions

On annonçait une catastrophe écologique, c’est une crise sanitaire en provenance de Chine, non encore éradiquée à ce jour, qui a mis à genoux l’économie mondiale et a conduit au confinement plus de la moitié de l’humanité pendant plusieurs mois.

La pandémie  de la Covid 19 et ses conséquences socio-économiques et géopolitiques exacerbent des tendances qui préexistaient dans l’économie mondiale : remises en cause de la mondialisation y compris dans les BRICs, découplage et guerre économique EU-Chine, contestation des positions hégémoniques des grandes puissances, tendances au bilatéralisme asymétrique, décrochage de certains  émergents, inégalités croissantes au sein et entre les économies, surliquidités et faibles rentabilité des capitaux sans oublier les mouvements migratoires et les conflits locaux rémanents. Les projections des institutions internationales (FMI) ne laissent pas présager un retour rapide de la croissance mondiale, mais plutôt une « crise à nulle autre pareille ».

Entre chacun pour soi et coopérations régionales partielles, fragmentées, les gouvernements et certaines instances internationales (dont l’Union Européenne) ont adopté des mesures de protection de l’emploi et de relance de l’activité. Ils envisagent le recours à de nouvelles formes d’intervention en fixant des priorités industrielles, en sanctuarisant certaines activités liées à la santé. De leur côté, les firmes, selon leurs secteurs, leurs localisations, leur degré de dépendance aux chaînes d’approvisionnement pré-covid, procèdent à des ajustements organisationnels (chômage, transformation des modes de production) et envisagent des réorientations stratégiques. Dans le même temps, les banques centrales et les institutions financières mettent en place des disponibilités financières pour des montants inédits en espérant par là endiguer la baisse d’activité et accompagner la relance.

Pour comprendre les enjeux de ces transformations profondes sur les BRICs et l’Europe, quatre thématiques articuleront nos réflexions en 2020-2021, dans le prolongement des axes de réflexion des années précédentes :

  1. Crise sanitaire et environnementale : les nouvelles liaisons environnement-santé-économie à explorer
  2. Crise macroéconomique et financière : quelles déflagrations, quelles marges de manœuvre budgétaires et monétaires et quelles politiques structurelles pour les surmonter ?
  3. Chaînes de valeur globales, recompositions industrielles et innovation : ce que la crise mondiale va changer
  4. Transformations du travail et de l’emploi et nouvelles inégalités dans les BRICs et les émergents

Préparation des premières interventions :

 

Date

Salle

Thème

Intervenant

   

Mercredi 7/10 – 18h

Maison de la recherche  et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire

Séance inaugurale : Les transformations du capitalisme. A la poursuite d’une écologie politique.

Michel Aglietta

   

Mercredi 21/10 – 18h

Exclusivement en ligne (Zoom)

COVID 19 & the Indian economy (provisory title)

Arun Kumar (Em. Prof. JNU)

 

 

 

Mercredi 4/11 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire

La Russie : inégalités et politique de développement

(titre provisoire)

Mstislav Afanasiev (hse Moscou), discutant Julien Vercueil

 

 

 

Mercredi 18/11 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Les enjeux et les coûts du découplage US-Chine dans l’automobile

Xavier Richet, Giovanni Balcet (univ. Torino)

 

 

 

Mercredi 9/12 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

 

Brésil : inégalités et trajectoires sociales

 

Intervenants à confirmer

 

 

T

Mercredi 13/01 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Politique monétaire et financière de la Chine

Intervenants à confirmer

 

 

 

Mercredi 27/01 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Le Maroc et son insertion dans les chaînes globales de valeur

Intervenants à confirmer

 

 

 

Mercredi 10/02 – 18h

Maison de la recherche et/ ou en ligne

Environnement, politique agricole et OGM en Chine

Intervenants à confirmer

   

Mercredi 3/03 – 18h

Maison de la recherche et/ ou en ligne

India-China

Intervenant à confirmer

   

Mercredi 17/03 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Réponses comparées des systèmes de santé comparés

Victor Rodwin, Guilhem Fabre (à confirmer)

   

Mercredi 7/04 – 18h

Maison de la recherche et/ou à confirmer

Relations monétaires dans les BRICs : Russie ?

Intervenant à confirmer

   

Mercredi 21/04 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Enjeux économiques de la relation Chine-Hong kong

Intervenant à confirmer

   

Mercredi 19/05 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

Un autre regard sur les BRICs dans la régulation mondiale

intervenant à confirmer

   

Mercredi 9/06 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

séance à confirmer

 

   

Mercredi 23/06 – 18h

Maison de la recherche et/ou en ligne

séance à confirmer