Suspension des séances du séminaire BRICs

En raison de la suspension provisoire des cours à l’Université, nous vous informons de

l’annulation de la prochaine séance prévue le mercredi 25 mars de 18h à 19h45.
 
Cette séance devait recevoir Assen Slim (INALCO-CREE) sur les cryptomonnaies dans les BRICS.  
 
Nous espérons pouvoir la reporter, éventuellement le mercredi 27 mai (18h-19h45),

Nous maintenons provisoirement les deux séances suivantes aux dates initialement prévues, soit:

Le mercredi  22 avril (18h-19h45) Philippe Aguigner, sur le système bancaire chinois et le financement des nouvelles routes de la soie
 
Le mercredi 13 mai (18h-19h45):  Guilhem Fabre sur la gestion chinoise de l’épidémie de coronavirus,


Mais évidemment ces dates pourraient à leur tour être remises en cause par l’évolution des mesures sanitaires prises en France.
 
Prenez soin de vous et de vos proches,
 
l’équipe du séminaire BRICs
 
 

Annonce de la séance du 11 mars : Christophe Jaffrelot sur les populismes au pouvoir

La prochaine séance du séminaire BRICS à l’INALCO, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, aura lieu :

mercredi 11 mars 2020,  de 18h précises à 19h45

[Attention : dorénavant, changement de local et d’adresse des séances : ]

 Maison de la Recherche de l’INALCO, 2, Rue de Lille 75007 Paris

(métros: Saint Germain des Près ou Rue du Bac) 

Salle 2.05 (2ème étage, anciens « grands salons »). Merci d’arriver à 17h45

Elle recevra :

Christophe Jaffrelot,

CERI Sciences Po – CNRS

Le populisme : définition, implications et limites

Autour du livre « Populismes au pouvoir », publié aux presses de Sciences po (2019) sous la direction d’Alain Dieckhoff, Christophe Jaffrelot et Elise Massicard. 

« La véritable nouveauté de la décennie écoulée c’est que beaucoup d’entre [les leaders populistes] sont désormais au pouvoir. Ils le sont non seulement en Europe, mais aussi dans d’autres régions du monde, de l’Amérique latine à l’Asie en passant par le Moyen-Orient. Cet ouvrage montre que, comme d’autres phénomènes, le populisme tend à se diffuser, à se globaliser. Il se diffuse dans d’anciennes démocraties, dans des démocraties récentes, ainsi que dans des régimes plus fermés. Il se propage également dans les pays du « Nord » et ceux du « Sud », nous invitant à repenser les catégories avec lesquelles nous divisons le monde. » Extrait de l’avant propos,  » « Populismes au pouvoir » (Presses de Sciences po, 2019).

Texte d’appui :02_Jaffrelot_pre

Lien vers le site Democratic Decline de la plate-forme hypotheses.org : https://newdemagogue.hypotheses.org/category/visuals/photo

Christophe Jaffrelot, directeur de recherche au CERI-Sciences Po/CNRS, a dirigé le CERI de 2000 à 2008 et enseigne à Sciences Po dans trois écoles différentes.


Rédacteur en chef de la revue Critique internationale de 1998 à 2003, il en a été le directeur de 2003 à 2008. Il participe au conseil éditorial ou scientifique de plusieurs revues dont India Review, Asian Survey, Nations and Nationalism et International Political Sociology. Il dirige la collection d’ouvragesComparative Politics and International Studies chez Hurst (Londres) et Oxford University Press (New York), est consultant permanent au Centre d’analyse, de prospective et de stratégie du Quai d’Orsay depuis 2008 et est Non Resident Scholar à la Carnegie Endowment for International Peace (Washington DC) depuis la même année. Il est officie comme expert auprès de l’Institut Montaigne depuis 2017.

Il a enseigné dans les universités de Columbia, Princeton (où il a été Global Scholar entre 2012 et 2015), Yale, Johns Hopkins et Montréal. Il est professeur invité au King’s India Institute de King’s College (Londres), membre du Conseil scientifique du Südasien Institut (Heidelberg), du Center for the Study of Multilevel Federalism (New Delhi), du South Asia Center de l’Université de Göttingen et de l’Université Ashoka où il préside le Conseil scientifique du Trivedi Political Data Center. Médaille de bronze du CNRS en 1993, il a rejoint l’Académie des Sciences Morales et Politiques comme membre correspondant en 2019.

Ses recherches en cours portent sur « nationalisme, religion et populisme dans l’Inde d’aujourd’hui à travers ‘le phénomène Modi’ », la sociologie de la classe politique en Inde (et en particulier celle des élus au parlement et aux assemblées régionales), les Dargahs (tombes de saints soufis) d’Ajmer (Rajasthan), la question du fédéralisme au Pakistan, et l’histoire politique du Gujarat, notamment sous l’angle des relations entre monde des affaires et milieu politique.

Ses dernières publications :

Ouvrages :

Le syndrome pakistanais, Paris, Fayard, 2013, 657 p.

The Pakistan Paradox. Instability and Resilience, London, Hurst; New York, Oxford University Press; New Delhi, Random House, 2015, 670 p.

L’Inde de Modi. National-populisme et démocratie ethnique, Paris, Fayard, 2019, 347 p.

(Co-) direction d’ouvrages :

Pakistan at the crossroads. Domestic Dynamics and External Pressures, New York/Columbia University Press ; New Delhi, Random House, 2016, 346 p. and 358 p.

– avec Laurence Louër (eds), Pan-Islamic Connections. Transnational Networks between South Asia and the Gulf, London, Hurst; New York, OUP, 2017 and New Delhi, Penguin.

 – avec Atul Kohli et Kanta Murali (dir), Business and Politics in India, New York, Oxford University Press, 2019.

– avec Angana Chatterjee et Thomas Blom Hansen (dir), Majoritarian State: How Hindu Nationalism is Changing India, London, Hurst, 2019.

L’Inde contemporaine. De 1990 à aujourd’hui, Paris, Pluriel, 2019.

– avec A. Dieckhoff et E. Massicard, Populismes au pouvoir, Paris, Presses de Sciences Po, 2019.

La séance suivante aura lieu mercredi 25 mars, (18h précises) à la maison de la recherche du 2, rue de Lille et recevra Assen Slim (CREE-INALCO), sur le développement des cryptomonnaies dans les BRICS