Annonce de la séance du 26/02 : Fabio Luis sur les transformations contemporaines du Brésil

La prochaine séance du séminaire BRICS à l’INALCO, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, aura lieu :

 

le mercredi 26 février 2020,  de 18h précises à 19h45

Attention : dorénavant, changement de local et d’adresse des séances:

 Maison de la Recherche de l’INALCO, 2, Rue de Lille 75007 Paris

(métros: Saint Germain des Près ou Rue du Bac) 

Salle 2.05 (2ème étage, anciens « grands salons »). Merci d’arriver à 17h45

Elle recevra :

Fabio Luis Barbosa dos Santos

Le Brésil : analyse des évolutions politiques récentes et perspectives.

Autour du livre « La peur a vaincu l’espoir. Le Brésil de Lula à Bolsonaro »

Couverture livre Fabio 2020

Cet exposé abordera les tendances récentes de la politique brésilienne. Après avoir remporté quatre élections présidentielles consécutives, le Parti des travailleurs (PT) a été confronté à la mise en accusation de la présidente Dilma Rousseff (2016), suivie de l’arrestation de Lula da Silva (2018), qui n’a alors pas pu participer aux élections remportées par l’ancien militaire Jair Bolsonaro. Comment expliquer ce changement dans la politique brésilienne? Qu’attendre de Bolsonaro? Quel est l´avenir du PT? Quels liens peuvent être établis avec les tendances politiques régionales et mondiales?

Cette intervention aura comme point de départ le livre La peur a vaincu l´espoir. Le Brésil de Lula a Bolsonaro (Syllepse, 2020).

Elle élargira l’analyse à partir de deux articles récents de l’auteur : 

– Avec Ruy Braga, The Political Economy of Lulism and Its Aftermath, Latin American Perspectives , Issue 230, vol 47 n°1, january 2020 (traduit par Patrícia Fierro) The Political Economy of Lulism and Its Aftermath

– Neo-development of underdevelopment: Brazil and the political economy of South American integration under the Workers’ Party ,Globalizations_Fabio Luis

GLOBALIZATIONS https://doi.org/10.1080/14747731.2018.1479016, Routledge, Taylor & Francis Group

Fabio Luis Barbosa dos Santos est professeur de l’Université Fédérale de Sao Paulo, département des relations internationales. Docteur en Histoire Economique de l’Université de Sao Paulo. Post-doctorat au groupe « Genre, Travail, Mobilités » du Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (GTM-CRESPPA). Chercheur associé à l’Université de Witwatersrand, Afrique du Sud, au Centre for Canadian, US & Latin American Studies, School of International, Jawaharlal Nerhu University, en Inde, notamment.

La séance suivante aura lieu le mercredi 11 mars 2020 (18h-19h45, Maison de la Recherche de INALCO, 2, rue Lille 75007) avec  Christophe Jaffrelot (CERI-Sciences Po) sur les populismes au pouvoir (ouvrage collectif et titre provisoire), à confirmer. 

Pour plus d’informations sur le séminaire, consulter le carnet/blog : http://brics.hypotheses.org

 

Voir aussi dans le site de la FMSH: http://www.fmsh.fr/fr/recherche/30236

Annonce de la séance du 12 février : Nikolay Nenovsky sur la rente et le régime monétaire en Russie – une approche d’économie politique.

La prochaine séance du séminaire BRICS à l’INALCO, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, aura lieu :

mercredi 12 février 2020,  de 18h précises à 19h45

Attention, dorénavant, changement d’adresse des séances :

à la Maison de la Recherche de l’INALCO, 2, Rue de Lille 75007 Paris

(métros: Saint Germain des Près ou Rue du Bac) 

Salle 2.05 (2ème étage, anciens « grands salons »)

Elle recevra :

Nikolay NENOVSKY

(Université de Picardie, CRIISEA)

La rente et le régime monétaire dans la Russie actuelle. Une approche d’économie politique

Discutant : Julien Vercueil (CREE, INALCO)

La séance se tiendra en français. Merci de vous présenter à l’accueil à 17h45

Le texte d’appui est disponible ici : Nenovsky Rent and Monetary Policy

Russia’s resource dependency is a central structural problem. Much less attention has been devoted to the place of the monetary regime (MR) and the monetary policy (MP) in the political and economic dynamics of the post-Soviet system processes. The formation and evolution of the MP have reflected the struggle of economic and power interests as well as of the balance of forces of the leading economic and political actors as regards the use and reproduction of the rent resources. The clash of interests has been accompanied by the struggle of ideas, ideology of the main actors as regards the place and role of money and the MP. To the interests and ideas, we could add an institutional momentum, specific dependence on the initial conditions and path dependence related to the moneyless and planned economy. All these factors, together with geopolitical considerations, have determined the MR for the last 30 years. We refer to the analysis of these processes as “the political economy of the Monetary Regime”.

Nikolay Nenovsky est professeur d’économie monétaire et de finance à l’Université de Picardie, chercheur au CRIISEA. Il a été successivement économiste de banque, chercheur à la Banque nationale de Bulgarie, membre du conseil économique du président de la Banque nationale de Bulgarie, conseiller du ministre des finances de Bulgarie et vice-président du comité de supervision de la Banque de Développement de Bulgarie. Il mène également une importante carrière universitaire internationale, visiting professor et visiting fellow dans de nombreuses universités de part le monde.

Parmi ses dernières publications, citons :

  • « Money without a State Currencies of the Orthodox Christians in the Balkan Provinces of the Ottoman Empire(17th -19th centuries) » (with P. Penchev), in Review of Austrian Economics, 29(1): 33-51, published online, 2016
  • « Reconstructing Eclecticism: Bulgarian Economic Thought in the Ottoman Empire in the 19th century » (with P. Penchev), History of Political Economy, 47(4): 631-664, 2015
  • « Productivity Based Protectionism: A Marxian Reconstruction of Mihail Manoilescu’s Theory » (with D. Torre), Journal of Economic Issues, 49 (3): 772-786, 2015
  • « Ivan Kinkel’s (1883-1945) theory of economic development », European Journal of the History of Economic Thought, 22 (2): 272-299, online, 2013