Annonce de la séance du 8 mars : Julien Vercueil sur la Russie de Vladimir Poutine et l’approche en termes de régulation

La prochaine séance du séminaire BRICs se tiendra le jeudi 8 mars 2018 à 19h au 105, Boulevard Raspail (EHESS), salle 2. Elle recevra  :

Julien Vercueil [1]

sur le thème :

Trajectoire économique de la Russie sous Vladimir Poutine (2000-2018) :

que peut en dire une approche en termes de régulation ?

Cette présentation s’appuiera sur l’ouvrage La Russie : une économie politique, à paraître aux éditions du Seuil (coll. Points Economie) en 2018.

Résumé :

La trajectoire économique de la Russie depuis le début des années 2000 a connu deux périodes principales : une « décennie brillante » de 1999 à 2008, maquée par la croissance spectaculaire de l’économie (+7,5 % par an en moyenne), qui lui a permis d’effacer une partie des stigmates de la grande dépression des années 1990 ; puis une « décennie perdue » du point de vue économique et social, durant laquelle le niveau de vie de la population n’a plus progressé et qui a été marquée par deux crises de change suivies de deux crises économiques importantes.

Quels sont les ressorts fondamentaux d’un parcours si contrasté ? Comment analyser la rupture que représente la « crise des subprimes » pour l’économie russe, d’autant plus paradoxale a priori qu’elle ne concernait pas le système financier russe, très peu engagé dans ces crédits toxiques ? Plus récemment, quelles explications peut-on apporter à la langueur de la croissance à partir de 2010, puis à la stagflation et enfin à la crise après 2014 ?

Cette intervention aura pour but de proposer une approche économique institutionnaliste de ces évolutions. En particulier, on mettra en évidence les apports d’une lecture régulationniste du cas russe, en dégageant un régime d’accumulation et un mode de régulation spécifiques à cette économie, particulièrement pour la période 2000-2015. Cet exercice permettra à la fois de discuter des apports et limites de la grille d’analyse régulationniste et de développer quelques scénarios d’évolution de l’économie russe durant le prochain mandat de Vladimir Poutine (2018-2024).

Téléchargement du fichier J Vercueil Russie 2000 2018 au prisme de la régulation

La langue de discussion sera le français

Notes :

[1] Maître de conférences HDR à l’INALCO, Directeur du département Commerce International, membre du CREE-INALCO. Principales publications récentes :

  • Labrousse A., Vercueil J., Chanteau J.-P., Grouiez P., Lamarche T., Michel S., Nieddu M., 2017 : « Ce qu’une théorie économique historicisée veut dire. Retour sur les méthodes de trois générations d’institutionnalisme », Revue de philosophie économique, vol. 19, décembre 2017 (à paraître).
  • Vercueil J., 2017 : « L’Union économique eurasiatique. Au-delà de l’intégration formelle », Revue d’Études Comparatives Est-Ouest, vol. 48, n°3-4, Septembre-décembre 2017, p. 377-302.
  • Vercueil J., 2016, « Income inequalities, productive structure and macroeconomic dynamics. A regional approach to the Russian case », Economic and social changes: facts, trends, forecasts, 3 (45), June-July 2016, p. 108-120. DOI: 10.15838/esc/2016.3.45.6 <halshs-01422338v1>
  • Vercueil J., 2015, « De la Russie à la Chine ? Le basculement énergétique de l’Asie centrale», Mondes en développement, 1/2015 (n°169), p. 47-60. DOI : 10.3917/med.169.0047 <halshs-01422013v1>
  • Vercueil J., 2015 : Les pays émergents. Brésil-Russie-Inde-Chine… Mutations économiques, crises et nouveaux défis. Paris : Bréal (4è éd.), 2015.
  • Vercueil J., 2014, « Could Russia become more innovative? Coordinating key actors of the innovation system », Post Communist Economies, 26:4, 498-521 (December 2014), DOI:10.1080/14631377.2014.964464.

En préparation  : La Russie : une économie politique. Paris : Le Seuil, 2018, à paraître.

 

 

Annonce de la séance du 22 février 2018 : Wladimir Andreff sur les multinationales des pays en transition

La prochaine séance du séminaire BRICs se tiendra le jeudi 22 février 2018 à 19h au 105, Boulevard Raspail (EHESS), salle 2. Elle recevra  :

Wladimir Andreff [1]

sur le thème :

Les firmes multinationales des économies en transition et leurs investissements directs à l’étranger

Cette présentation s’appuiera sur l’article « Multinational companies from transition economies and their outward foreign direct investment », Russian Journal of Economics, 3 (2017), 1-30, de Madeleine Andreff [2] et WladimirAndreff[1]

Abstract :

Multinational companies (MNCs) based in 26 post-communist transition economies (PTEs) emerged during the 1990s. Their outward foreign direct investment (OFDI) boomed dramatically from 2000 to 2007 in these countries, and then muddled through the financial crisis and great recession at difference paces on different paths. This difference is revealed in a sample of 15 PTEs for which data are available from 2000 to 2015.
Most of these economies appear to be on the brink of moving from the second to the third stage of Dunning’s investment development path. The geographical distribution of their OFDI favors host countries located in other PTEs, developed market economies, and tax havens while their industrial structure is more concentrated on services rather than on manufacturing and the primary sector. PTE-based MNCs primarily adopt a strategy of
market-seeking OFDI. Econometric testing shows that push factors are major determinants of OFDI. The results demonstrate that OFDI is determined by the home country’s level of economic development, the size of its home market, and its rate of growth as well as technological variables: OFDI decreases with an increase in the number of scientists in the home
economy and with an increase in the share of high-tech products in overall exports, exhibiting a negative technological gap. A lagged relationship between OFDI and previous inward FDI suggests that Mathews’ linkage-leverage-learning theory is relevant in the case of PTEs.

Accédez ici au pdf de la présentation : Séminaire BRICS MSH 22 février 2018 W ANDREFF

La langue de discussion sera le français.

Notes :

[1] Professeur émerite à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, membre honoraire de l’European Association for Comparative Economic Studies, President honoaire of l’International Association of Sports Economists et de l’European Sports Economics Association, Président du Conseil scientifique de l’Observatoire de l’économie du sport (Ministère des sports)

[2] Maître de conférence retraitée, Université Paris-Est – Marne la Vallée.