Annonce de la séance du 10 novembre : Luiz Carlos Bresser-Pereira sur la crise brésilienne et le nouveau développementisme

La troisième séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 10 novembre 2016, de 18h à 20h, salle 2, au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare), avec:

Luiz Carlos Bresser –Pereira

La crise brésilienne du point de vue du « nouveau développementisme »

Luiz Carlos Bresser-Pereira est professeur émérite de la Fondation Getulio Vargas. Il a été ministre des Finances (1987) et ministre de l’Administration fédérale (1995-1998) du Brésil. Il est auteur de Desenvolvimento e Crise no Brasil (Editora 34, 1968/2003), The Theory of Inertial Inflation (Lynne Rienner, 1987), Economic Reforms in New Democracies, avec Adam Przeworski et José María Maravall (Cambridge U.P., 1993), Crise Economique et Réforme de l’Etat au Brésil (Maison des Sciences de l’Homme, 2002), Democracy and Public Management Reform: Building the Republican State (Oxford U.P., 2004), Developing Brazil: Overcoming the failure of the Washington Consensus (Lynne Rienner, 2009), Mondialisation et Compétition (La Découverte, 2009), Developmental Macroeconomics, avec José Luis Oreiro e Nelson Marconi (Routledge, 2014,) A Construção Política do Brasil [The Political Construction of Brazil] (Editora 34, 2016, 3ème edition, à être publié en anglais par Lynne Rienner, 2017).

Ci-dessous un lien vers le texte qui sera discuté en séance :

332c-quasi-stagnation_35_years_oxford

Les séances suivantes du séminaire auront lieu:
  • jeudi 24 novembre 2016 – 18h-20h.  Philippe HUGON. « Afrique. Entre puissance et vulnérabilité »  – Présentation et discussion de son livre
  • jeudi 8 décembre 2016 – 18h-20h.   Intervenant(s) à préciser :  « Belt and Road Initiative et intérêts russes en Asie centrale »

Annonce de la séance du 27 octobre : Pierre Salama et le risque argentin

La deuxième séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 27 octobre 2016, de 18h à 20h, salle 2, au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).

Elle recevra :

 

Pierre Salama

L’Argentine dévisse

Pierre Salama attire l’attention sur la gravité généralement méconnue de la situation actuelle du pays, qu’il tente d’analyser. Vous trouverez ci-dessous une version préliminaire du texte qui sera présenté en séance :
Vous trouverez également ci-dessous un texte publié récemment par Pierre Salama sur la situation du Brésil :

Annonce de la séance du 13 octobre 2016 : Joël Ruet, « Les capitalismes non alignés »

La première séance de la saison 2016-2017 du séminaire « BRICS » aura lieu jeudi 13 octobre 2016, de 18h à 20h en salle 2 de l’immeuble « Le France », 190-198, avenue de France, 75013 Paris (métro « Quai de la gare »).

Elle recevra :

Joël Ruet

pour la présentation et discussion de son ouvrage, paru le 3 octobre 2016, intitulé :

Les capitalismes non alignés.

Les pays émergents ou la nouvelle relation industrielle au monde.

tuet

L’essor des économies émergentes constitue l’une des grandes transformations du XXIème siècle. Elles restent pourtant bien mal comprises. Elles ne convergent pas plus vers un modèle capitaliste-libéral en voie d’unification qu’elles ne peuvent être réduites à des capitalismes d’État centralisés et autoritaires. Ces émergences sont marquées par l’invention de formes étatico-économiques originales, non seulement non-alignées aux capitalismes de l’Occident mais déjà capables de changer la face de la mondialisation. Une foisonnante diversité, telle est la « nouvelle façon du monde » qui ré-ouvre l’hypothèse capitaliste. Dans ce livre, Joël Ruet revient aux sources et trajectoires de l’émergence sur la base d’une longue fréquentation des acteurs de l’émergence en Inde, Chine, Afrique de l’Ouest et dans le monde arabe. Il y retrace les histoires multiples et entrelacées des territoires, des industries et des États qui la constituent et où se forge le monde de demain.

Joël Ruet est économiste, chercheur CNRS au Centre d’Economie de Paris-Nord (CEPN), associé au Centre de Recherche en Gestion de l’Ecole Polytechnique et, précédemment, aux universités Jawaharlal Nehru de New Delhi et Tsinghua de Pékin.

Annonce de la séance du 9 juin 2016 : Arman Ahunbaev, Union Economique Eurasiatique et « Belt and Road » Initiative

La prochaine et dernière séance de l’année 2015-2016 du séminaire BRICS se tiendra jeudi 9 juin 2016 au bâtiment Le France, 190, avenue de France (75013 Paris), en salle 2, de 18h à 20h. Elle accueillera :

Arman AHUNBAEV (Banque Eurasiatique de Développement, Almaty).

Sur le thème :

«L’Union Economique Eurasiatique (UEE) et la politique «One belt, one road» de la Chine: cooperation ou rivalité?».

Discutant : Julien Vercueil

Docteur en sciences économiques de l’Université Pierre Mendès France (Grenoble, France), Arman Ahunbaev a travaillé de 2002 à 2009 en tant qu’enseignant-chercheur et coordinateur des programmes éducatifs internationaux à l’Université Pierre Mendès France. De 2010 à 2012, il a travaillé en tant que macroeconomiste dans une enterprise de conseil Thierry Apoteker Consulting (Rennes, France) – spécialisée en analyse du risque pays dans les pays émergents et forunisseur de services auprès des plus grands groupes financiers et industriels francais.

Entré en 2012 à la Banque Eurasiatique de Développement, il a d’abord été responsable de l’analyse macroéconomique et actuellement il assure  la supervision de l’analyse industrielle. Il est chef-adjoint du Département d’analyse stratégique et industrielle de la Banque.

 

Annonce de la séance du 12 mai : Les nouvelles routes de la soie : la « Belt and Road Initiative », entre promesses et inconnues

La séance du 12 mai 2016 sera consacrée à l’initiative « Belt and Road » de la Chine. Elle recevra :

Xavier Richet (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3), Thierry Pairault (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS ), Jean-Louis Truel (Cercle Kondratieff) et Jean Pégouret (société Saphir)

Pour une table ronde sur les différentes dimensions de ce projet de développement d’infrastructures porté par la Chine au-delà de ses frontières, entre l’Asie et l’Europe, par la mer et par la terre.

Elle se tiendra jeudi  12 mai 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).

Ci-dessous les documents d’appui à la discussion de la table ronde :

  1. Xavier Richet et Wei Wang, « One Belt One Road Initiative: The New Development for China’s International Economic Cooperation and it’s impact on China EU Relations ». XR-WW One Belt One Road 2-1
  2. Thierry Pairault, « Les nouvelles routes de la soie et l’Afrique ».  Pairault – BRICS 12-05-2016
  3. Jean-Louis Truel, « OBOR, the Eurasian Economic Union and Western Europe, financial aspects ». Présentation JLT séminaire BRICS 12 mai 2016 final-1

La séance suivante du séminaire aura lieu jeudi 26 mai, à 18 heures. Elle accueillera Pierre Salama et Jean-Raphaël Chaponnière sur le thème de la crise dans les BRICs et autres pays émergents (titre à préciser)

 

Séminaires et Colloque BRICS Shanghai, 20-24 avril 2016

Vous trouverez ci-dessous des éléments d’information et quelques textes discutés dans les deux séminaires et conférences suivants à Shanghai du 20 au 24 avril 2016 :

  • INTERNATIONAL SYMPOSIUM ON ECONOMIC DEVELOPMENT OF BRICS. Shanghai : 20-21 April 2016

Co-Organizers : Employment and Social Security Research Center, Fudan University / Yuan Zhigang Research Studio of Shanghai Government Consulting Base / BRICS FMSH/EHESS Seminar

Below the program of the Seminar

Seminar Schedule-2

  • INTERNATIONAL CONFERENCE ON SUSTAINABLE DEVELOPMENT AND MIDDLE CLASS IN METROPOLITAN CITIES OF THE BRICS NATIONS – Shanghai, 23-24 April 2016

Organizer : The Chinese Academy of Social Science

Below the program of the Conference

Conference Program of Sustainable Development and Middle Class in Metropolitan Cities of the BRICS Nations

Hereafter you will find some of the papers in discussion in these seminars :

Schiray. Shanghai 2016.PPT. Formal and Informal labour

Dalia Maimon. Shanghai seminar 2016. Paper.Creative Economy

Alexis Saludjian.Excecutive Summary last Workers Party Brazil

Alexis Saludjian. papier.Shanghai BRICS Middle class last

Fabre 1 THE BETRAYAL OF PUBLIC HEALTH

Fabre 2 THE BETRAYAL OF PUBLIC HEALTH.2. pptx

Shanghai_Shirov-1

JVercueil Industrial policy russia comparative Shanghai

JVercueil Shanghai University Conference Middle Class

Annonce de la séance du 7 avril 2016 : Jean-François Huchet, Chine et crise environnementale

La prochaine séance du séminaire BRICS se tiendra au Bâtiment « Le France », 190 avenue de France (Paris 13). Attention : la salle change pour cette séance. Le séminaire se tiendra salle 015 (RdC). Elle recevra :

Jean-François Huchet (INALCO, ASIEs)

« Crise environnementale en Chine et politiques publiques. Une course
contre la montre à l’issue incertaine« 

Tous les clignotants sont au rouge en matière d’environnement en Chine : pollution de l’air, de l’eau et des sols, érosion des sols, désertification, pluies acides, gestion des déchets, émissions des gaz à effet de serre (GES). L’ensemble des ouvrages, rapports et analyses des organisations internationales et chinoises sont unanimes pour souligner la sévérité des problèmes de pollution en Chine. Une course contre la montre est donc bien engagée entre des politiques publiques ambitieuses sur le plan environnemental et la poursuite de la dégradation de l’écosystème en Chine. Malgré des efforts réels sur le plan de l’action publique et des avancées considérables dans le domaine des énergies renouvelables, la Chine est loin d’entrevoir le bout du tunnel. En effet, les raisons structurelles qui l’ont menée à cette crise environnementale sans précédent dans l’histoire économique mondiale sont loin d’être neutralisées par les politiques publiques. Parmi ces raisons, la démographie, l’urbanisation ou la dépendance énergétique à l’égard du charbon, n’évolueront pas favorablement avant des décennies. D’autres facteurs structurels, comme les différents aspects du mode de croissance de l’économie, ou bien le caractère autoritaire du régime politique, évoluent progressivement, mais encore trop lentement pour qu’ils puissent provoquer une amélioration durable de la situation environnementale de la Chine.

Biographie résumée et sélections de publications :

Docteur en sciences économiques (Université Rennes 1), Jean-François Huchet est actuellement Professeur des Universités à l’Institut National des Langues et Civilisations Étrangères (INALCO – Langues’O) à Paris où il enseigne sur l’économie de la Chine contemporaine et sur les modes de développement économique en Asie. Il est également directeur de l’équipe de recherche ASIEs à l’INALCO et directeur adjoint du GIS Asie – Réseau Asie du CNRS. Entre 2006 et 2011, il a été directeur du Centre d’Études Français sur la Chine Contemporaine (CEFC)basé à Hong Kong.Résident en Asie pendant 18 ans, il a occupé un poste de chercheur dans plusieurs institutions entre 1987 et 2001 : au Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) à Hong Kong, à la Maison franco-japonaise de Tokyo, et à l’Université de Pékin. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur les réformes économiques en Chine, ainsi que sur le rôle de l’État dans le développement économique en Chine et en Inde. Une autre partie de sa recherche porte sur l’état de l’environnement en Chine, les politiques gouvernementales de lutte contre la dégradation de l’environnement. Ses dernières publications :

  • Jean-François Huchet, Joël Ruet et Xavier Richet, Chine, Inde: les firmes au cœur de l’émergence, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2015.
  • Jean-François Huchet, Marlène Laruelle, Sébastien Peyrouse and Bayram Balci (eds.), China and India in Central Asia, A new greatGame?, New York, Palgrave Macmillan, 2010, 254 pp.
  • Jean-François Huchet, « 1989 and the Advent of an Authoritarian State Capitalism in China », in Jacques Rupnik (eds.), 1989 as a Political World Event, London, Routledge, 2014.
  • Jean-François Huchet, « La politique industrielle en Chine : grandeur et limites du renouveau de l’État Chinois » in Revue française d’administration publique, n° 150, 2014/2.
  • Jean-François Huchet, « China Inc. : Forces et limites de l’influence économique de la Chine» in Hérodote, n°151, 2013/4.

Annonce de la séance du 24 mars 2016 : Guilhem Fabre sur l’accès aux médicaments et l’industrie pharmaceutique dans les pays émergents

La prochaine séance du séminaire BRICs FMSH/EHESS recevra :
Guilhem Fabre,
(Professeur à l’Université du Havre)
« Le détournement de la santé publique : régime de propriété intellectuelle, innovation et accès aux médicaments« 
Jeudi 24  mars 2016, à 18 heures,
190, avenue France, 75013 Paris, salle 2, Rdc
Ci-dessous le lien vers le texte :

Annonce de la séance du 11 février 2016 : François Gipouloux sur l’urbanisation en Chine

La neuvième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS aura lieu le jeudi 11 février 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

François Gipouloux

Les défis de l’urbanisation chinoise à l’horizon 2050

 

François Gipouloux est Directeur de recherche émérite au CNRS. Il a travaillé près de 20 ans en Asie (Pékin, Tokyo, Hong Kong) et a été directeur du laboratoire « Chine, Corée, Japon » (CNRS-EHESS), de 2012 à 2015. Il a coordonné plusieurs projets de recherche pour la Communauté Européenne, la Japan Society for the Promotion of Science, l’Agence Nationale de la Recherche et l’Institut National des Sciences Humaines et Sociales du CNRS. Il a dirigé le programme du 7e PCRD de l’Union Européenne : « Sustainable urbanisation in China—Historical and comparative perspectives, mega-trends towards 2050 »(2011-2015).

 

Ses recherches portent sur l’urbanisation en Chine, la rivalité des grandes métropoles asiatiques (Hong Kong, Singapour, Shanghai) dans le corridor maritime de l’Asie de l’est, et sur une comparaison, entreprise sur la longue durée, de la dynamique du capitalisme en Europe et en Asie. Il est l’auteur d’une soixantaine d’articles et chapitres d’ouvrages scientifiques.

Ci-dessous, pour préparer la discussion, l’introduction de son dernier ouvrage qu’il a dirigé: 

Gipouloux.intro. China urban century

Parmi ses ouvrages précédents, citons:

– La Méditerranée asiatique : villes portuaires et réseaux marchands en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est, XVIe XXIe siècles, Paris, CNRS-Editions, 2009, (Mention de l’Académie de Marine 2010). Traduit en anglais, chinois, et coréen;

– Gateways to Globalisation: Asia’s International Trading and Finance Hubs, Cheltenham, Edward Elgar, 2011, (dir.)

–  La Chine au XXIe siècle : une nouvelle superpuissance économique ? Paris, Armand Colin, 2005  (Prix Francis Garnier 2006)

Voir page personnelle: http://cecmc.ehess.fr/index.php?2598

 

La huitième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 28  janvier 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Isabelle Attané

La Chine vieille avant d’être riche?

Conséquences sociales et économiques des changements démographiques

 

 
Isabelle Attané est directrice de recherches, démographe et sinologue à l’Institut national d’études démographiques et spécialiste de la démographie de la Chine. Elle est habilitée à diriger des recherches et chercheure associée au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (EHESS). Ses travaux portent sur les évolutions sociales en lien avec les changements démographiques en Chine. Elle s’intéresse en particulier aux relations de genre et aux discriminations envers les filles et les femmes dans la société chinoise en transition, de même qu’à la question du déséquilibre numérique entre les sexes et à ses conséquences sur les individus et la société. 
Sa présentation reposera sur son livre qui vient de paraître « La Chine à bout de souffle » (Paris, Fayard, 2016)

« La Chine est au pied du mur : son modèle économique s’essouffle, les inégalités de revenus battent des records mondiaux. Mais son plus gros boulet au pied, celui qui entravera le plus lourdement sa course au développement, est sans conteste sa démographie : d’ici 2050, son réservoir de main-d’oeuvre va perdre 250 millions d’individus et le nombre de ses personnes âgées va doubler, surpassant alors, à lui seul, la population de l’Union européenne.

Vieille avant d’être riche, la Chine doit mener le combat contre sa démographie sans avoir eu le temps de s’armer. Sans réforme de fond, la formidable mécanique grâce à laquelle elle s’est hissée en tête des classements mondiaux pourrait rapidement s’enrayer, brisant son rêve de puissance émergente : celui d’accéder au rang d’économie riche et développée ». Voir compléments:  http://www.fayard.fr/la-chine-bout-de-souffle-9782213680835

Parmi ses précédents ouvrages:

– « En espérant un fils… La masculinisation de la population chinoise » (Paris, Ined, 2010)

– « Au pays des enfants rares. La Chine vers une catastrophe démographique » (Paris, Fayard, 2011 ; prix du livre d’économie 2011).

 

Séance du 14 janvier 2016 : Emilio Taddei sur l’Argentine dans la crise

Tous nos vœux pour une très bonne nouvelle année 2016.

La septième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 14 janvier 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Emilio Taddei

 Argentine, crise, vers un nouveau régime de croissance?
Le retour des néo libéraux

discutant :  Pierre Salama

Emilio Taddei est docteur en Science Politique. Professeur des universités à l’Université de Buenos Aires et à l’Université Nationale de Lanús, il est chercheur du CONICET à l’Instituto de Estudios de América Latina y el Caribe (IEALC) de la Faculté de Sciences Sociales-Université de Buenos Aires.
Son dernier ouvrage s’intitule Extractivismo, despojo y crisis climática. Desafíos para los movimientos sociales y emancipatorios de Nuestra América. Buenos Aires, Ediciones Herramienta/GEAL, 2013.

Séance spéciale 17 décembre 2015

Une séance spéciale du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 17  décembre  2015, de 18 heures à 20 heures, exceptionnellement en salle 3, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Dalia Maimon

Les BRICs dans les négociations sur le climat de la COP21

Dalia Maimon est professeur titulaire de l’Institut d’Economie de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ). Elle dirige le Laboratorio de Responsabilidade Social e de Sustentabilidade (LARES) qu’elle a créé en 2004 à l’IE. Depuis sa participation active aux évènements scientifiques qui ont entouré le Sommet de la Terre de Rio- 92, elle a régulièrement accompagné les travaux et les discussions sur les changements climatiques.

Membre de la délégation brésilienne à la COP 21 à Paris, et à l’issue des travaux, elle engagera la discussion au séminaire sur le rôle des BRICs dans les enjeux, les résultats et les négociations de la Conférence.

Voir la présentation du LARES dans: http://www.ie.ufrj.br/index.php/lares

Annonce de la séance du 26 novembre : Wladimir Andreff sur les multinationales des BRICs

La prochaine séance du séminaire BRICS se tiendra le jeudi 26 novembre 2015 à 18h à l’EHESS, au bâtiment « Le France », 190, avenue de France, salle 2. Elle recevra  :

WladimirAndreff[1]

sur le thème :

Outward Foreign Direct Investment from BRICs countries:  Comparing strategies of Brazilian, Russian, Indian and Chinese multinational companies

Abstract :

Outward foreign direct investment (OFDI) from post-communist and fast-growing developing (emerging) countries started to increasingly draw attention in the early 2000s[2]. Since then, the literature has expanded regarding strategies of multinational companies (MNCs) whose parent headquarters are based in the BRICs[3] but it exhibits only a few comparative studies; practically no one comparison samples all the four countries together[4]. Using a same methodology for comparing Brazilian and Indian MNCs (Andreff, 2014) then Russian and Chinese MNCs (Andreff, 2015) has facilitated an overall and systematic comparison of OFDI from all four BRICs presented below.

OFDI is compared across the BRICs first in terms of historical emergence (1), then as regard how it has boomed in the early 2000s and is muddling through the current financial crisis (2). Specificities of their MNCs’ strategies are pointed out (3), including their geographical (4) and industrial distribution (5), as well as econometric testing of the respective determinants of their OFDI (6). Finally, the role of home-country government vis-à-vis home-based MNCs is differentiated (7). Such comparison is of interest since Russia and China are transition countries while, at about the same time, India and Brazil have liberalised their economies without a post-communist systemic change. However, similarities and differences do not draw a clear-cut dividing line, as expected, between transitional MNCs and emerging MNCs.

La langue de discussion sera le français.

Notes :

[1] Professor Emeritus at the University Paris 1 Panthéon Sorbonne, Honorary Member of the European Association for Comparative Economic Studies, Honorary President of the International Association of Sports Economists and the European Sports Economics Association, former President of the French Economic Association.

[2] Among pioneering references: Andreff (2002 & 2003a), Chudnovsky & Lopez (2000), and Yeung (1999).

[3] Brazil, Russia, India and China; South Africa which is sometimes included in the (then) BRICS sample is not taken on board here.

[4] The comparison here is somewhat more extensive than those available in Duanmu & Guney (2009), Goldstein & Pusterla (2010), Milelli, Hay & Shi (2010), Pradhan (2011), Zhao (2011), De Beule & Van den Bulcke (2012), Kothari, Kotabe & Murphy (2013). Holtbrügge & Kreppel (2012) indeed cover all the four BRICs’ OFDI together though only with case studies of eight companies.

Annonce de la séance du 12 novembre 2015 : Robert Boyer, Capitalismes Asiatiques

La troisième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu jeudi 12 novembre  2015, de 18 heures à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra :

Robert Boyer

Capitalismes asiatiques :

Diversité et transformations

à partir de son dernier livre publié aux Presses Universitaires de Rennes en 2015, qu’il a co-dirigé avec Hiroyasu Uemura et Akinori Isogai

 avec une présentation et comme discutants : Julien Vercueil et Xavier Richet

Ce livre introduit en français le programme de recherche international sur la diversité des capitalismes étendu à l’Asie. Il offre une nouvelle lecture théorique des économies asiatiques, inspirée de la théorie de la régulation, permettant d’expliquer leurs profondes transformations actuelles.

La plupart des économistes se servent du capitalisme de marché américain comme référence pour analyser les modèles japonais, coréen ou chinois. La théorie de la régulation s’intéresse au contraire aux cohérences et aux spécificités des économies asiatiques, en identifiant les principales institutions qui ont modelé chaque capitalisme national après la Seconde Guerre mondiale et en retraçant leurs transformations depuis la crise de 1997, en passant par la crise des subprimes.

L’ouvrage analyse le degré de concurrence et d’intégration de ces pays vis-à-vis de l’économie mondiale, la nature de l’organisation du marché du travail, les régimes monétaires et de taux de change et finalement les modes d’intervention de l’État à travers la législation du travail, les dépenses publiques et les impôts. Autant de nouvelles ouvertures qui mettent en lumière l’intégration économique régionale asiatique en cours et les conflits politiques passés et présents qui entravent l’institutionnalisation de ces interdépendances.

Ci-dessous la couverture du livre :

Présentation1

Ci-dessous la table des matières :

Boyer.Capitalismes.table des matieres

Annonce de la séance du 22 octobre 2015 : Aspects internes et externes du ralentissement chinois

la deuxième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 22 octobre 2015, de 18 heures à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle sera consacrée à :

Dimensions externes et internes du ralentissement économique chinois :

une discussion

La discussion sera engagée et soutenue à partir de présentations introductives de :

 Pang Baifan, Jean-Raphaël Chaponnière, Guilhem Fabre, Xavier Richet et Pierre Salama

La séance suivante aura lieu le jeudi 12 novembre 2015.

Elle recevra Robert Boyer à partir de son dernier livre Capitalismes Asiatiques- diversité et transformations (PUR; 2015) qu’il a co-dirigé avec Hiroyasu Uemura et Akinori Isogai, avec comme discutants : Xavier Richet et Julien Vercueil