Annonce de la séance du 14 Juin : Jean-Luc Racine sur Inde et Chine

La douzième séance du séminaire BRICs de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales aura lieu  jeudi 14 juin 2018, de 19h à 21h, salle 2 (1er étage) au 105, boulevard Raspail 75009 Paris (métros: Notre-Dame des Champs, Rennes et Saint Placide). Elle recevra:

Jean-Luc Racine

Les relations Inde-Chine : stratégies nationales et nouvel ordre géopolitique

 

Jean-Luc Racine est directeur de recherche émérite au CNRS (Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) et chercheur senior à Asia Centre. Il travaille sur les dynamiques internes de transformation de l’Inde contemporaine, sur les modes d’insertion de l’Inde émergente dans le nouvel ordre mondial  et sur la géopolitique de l’Asie du Sud en particulier les relations indo-pakistanaises, y compris dans leurs dimensions afghanes et chinoises.

Il a publié ou dirigé une douzaine d’ouvrages sur l’Asie du sud, dont L’Inde et l’Asie (CNRS Editions, 2009). Il a récemment dirigé l’Annuaire Asie à la Documentation française (2013, 2014, 2015, 2016).

Parmi ses articles ou chapitres récents portant sur le positionnement indien en Asie ou sur la politique étrangère indienne:

  1. « L’Inde et les BRICS : émergence économique et perspectives géopolitiques », in Annuaire français de relations internationales 2013, vol. XIV, Paris, Centre Thucydide, Université Panthéon Assas, 2013, pp. 87-103
  2. “From the Great Game 3.0 to the U.S. Asia Pivot: the New Geometry of South Asia’s Geopolitics”, in Wolf, Schöttli et al., Politics in South Asia: Culture, Rationality and Conceptual Flow, Springer, Heidelberg. 2015, pp. 137-154
  3. La politique étrangère indienne : intérêt national et système mondial. Actes du colloque « Où va l’Inde ?», Fondation ResPublica, Paris, pp. 22-32
  4. L’Inde de Narendra Modi : autorité, marché, identité, Questions internationales, n°87, sept-oct 2017, pp ; 112-118

Ci-dessous, une présentation introductive à l’exposé, ainsi que l’article « « L’Inde et les BRICS : émergence économique et perspectives géopolitiques » (2013), pour préparer la discussion :

TEXTE LES RELATIONS INDE CHINE JLR 3 6 18

AFRI 2013 RACINE L’INDE ET LES BRICS 02 01 2013

Annonce de la séance du 9 mai : Jean-Paul Maréchal et Philip Golub sur la Chine face au nouveau cours de la mondialisation

La  prochaine séance du séminaire BRICs de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (initialement prévue le 12 avril) aura lieu mercredi 9 mai 2018, de 18h à 20h, salle 1 (1er étage) au 105, boulevard Raspail 75009 Paris (métros: Notre-Dame des Champs, Rennes et Saint Placide).
  

Jean-Paul Maréchal et Philip Golub

elle sera consacrée à la discussion des défis posés à la Chine par le nouveau cours de la mondialisation

Philip Golub : « La Chine, l’Etat et la mondialisation »

Jean-Paul Maréchal : « La Chine et l’avenir de l’accord de Paris sur le climat »

Philip Golub est Professeur de science politique et de relations internationales à l’American University of Paris.

Dernier ouvrage paru : East Asia’s reemergence, John Wiley & Sons Ltd, 2016 et Une autre histoire de la puissance américaine, Le Seuil, Paris, 2011.

Autres publications :

Philip Golub, East Asia’s Reemergence, Polity Press, Cambridge, 2016.

Philip Golub, “From the New International Economic Order to the G20: How the Global South is Restructuring Global Capitalism from Within”, Third World Quarterly, Vol. 34, 2013, Issue 6

Philip Golub, « Comment l’Etat chinois a su exploiter la mondialisation », Le Monde Diplomatique, décembre 2017, URL : https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/GOLUB/58218

Jean-Paul Maréchal est maître de conférences en science économique, Université Paris Sud.

Dernier ouvrage publié : Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011. Il a également assuré la direction de publication de : La Chine face au mur de l’environnement ? Paris, CNRS Éditions, 2017.

Autres publications :

Jean-Paul Maréchal, « La Chine, les États-Unis et la difficile construction d’un nouveau régime climatique », Revue de la régulation [En ligne], 13 | 1er semestre 2013, 17 p. mis en ligne le 31 mai 2013, URL : http://regulation.revues.org/10145

Jean-Paul Maréchal, « Négociations climatiques : quels indicateurs pour quelle éthique ? », Négociations, n° 24, 2/2015, p. 25-38.

Jean-Paul Maréchal, « La solution chinoise ? », Esprit, n° 441, janvier/février 2018, p. 71-74. URL :   http://www.esprit.presse.fr/article/marechal-jean-paul/la-solution-chinoise-39820?folder=2

Jean-Paul Maréchal, « What role for China in the international climate regime? », Asia Focus, n° 59, janvier 2018, Iris (Institut de relations internationales et stratégiques), 24 p. Texte disponible sur le site de l’IRIS.

 

Annonce de la séance du 8 mars : Julien Vercueil sur la Russie de Vladimir Poutine et l’approche en termes de régulation

La prochaine séance du séminaire BRICs se tiendra le jeudi 8 mars 2018 à 19h au 105, Boulevard Raspail (EHESS), salle 2. Elle recevra  :

Julien Vercueil [1]

sur le thème :

Trajectoire économique de la Russie sous Vladimir Poutine (2000-2018) :

que peut en dire une approche en termes de régulation ?

Cette présentation s’appuiera sur l’ouvrage La Russie : une économie politique, à paraître aux éditions du Seuil (coll. Points Economie) en 2018.

Résumé :

La trajectoire économique de la Russie depuis le début des années 2000 a connu deux périodes principales : une « décennie brillante » de 1999 à 2008, maquée par la croissance spectaculaire de l’économie (+7,5 % par an en moyenne), qui lui a permis d’effacer une partie des stigmates de la grande dépression des années 1990 ; puis une « décennie perdue » du point de vue économique et social, durant laquelle le niveau de vie de la population n’a plus progressé et qui a été marquée par deux crises de change suivies de deux crises économiques importantes.

Quels sont les ressorts fondamentaux d’un parcours si contrasté ? Comment analyser la rupture que représente la « crise des subprimes » pour l’économie russe, d’autant plus paradoxale a priori qu’elle ne concernait pas le système financier russe, très peu engagé dans ces crédits toxiques ? Plus récemment, quelles explications peut-on apporter à la langueur de la croissance à partir de 2010, puis à la stagflation et enfin à la crise après 2014 ?

Cette intervention aura pour but de proposer une approche économique institutionnaliste de ces évolutions. En particulier, on mettra en évidence les apports d’une lecture régulationniste du cas russe, en dégageant un régime d’accumulation et un mode de régulation spécifiques à cette économie, particulièrement pour la période 2000-2015. Cet exercice permettra à la fois de discuter des apports et limites de la grille d’analyse régulationniste et de développer quelques scénarios d’évolution de l’économie russe durant le prochain mandat de Vladimir Poutine (2018-2024).

Téléchargement du fichier J Vercueil Russie 2000 2018 au prisme de la régulation

La langue de discussion sera le français

Notes :

[1] Maître de conférences HDR à l’INALCO, Directeur du département Commerce International, membre du CREE-INALCO. Principales publications récentes :

  • Labrousse A., Vercueil J., Chanteau J.-P., Grouiez P., Lamarche T., Michel S., Nieddu M., 2017 : « Ce qu’une théorie économique historicisée veut dire. Retour sur les méthodes de trois générations d’institutionnalisme », Revue de philosophie économique, vol. 19, décembre 2017 (à paraître).
  • Vercueil J., 2017 : « L’Union économique eurasiatique. Au-delà de l’intégration formelle », Revue d’Études Comparatives Est-Ouest, vol. 48, n°3-4, Septembre-décembre 2017, p. 377-302.
  • Vercueil J., 2016, « Income inequalities, productive structure and macroeconomic dynamics. A regional approach to the Russian case », Economic and social changes: facts, trends, forecasts, 3 (45), June-July 2016, p. 108-120. DOI: 10.15838/esc/2016.3.45.6 <halshs-01422338v1>
  • Vercueil J., 2015, « De la Russie à la Chine ? Le basculement énergétique de l’Asie centrale», Mondes en développement, 1/2015 (n°169), p. 47-60. DOI : 10.3917/med.169.0047 <halshs-01422013v1>
  • Vercueil J., 2015 : Les pays émergents. Brésil-Russie-Inde-Chine… Mutations économiques, crises et nouveaux défis. Paris : Bréal (4è éd.), 2015.
  • Vercueil J., 2014, « Could Russia become more innovative? Coordinating key actors of the innovation system », Post Communist Economies, 26:4, 498-521 (December 2014), DOI:10.1080/14631377.2014.964464.

En préparation  : La Russie : une économie politique. Paris : Le Seuil, 2018, à paraître.

 

 

Annonce de la séance du 22 février 2018 : Wladimir Andreff sur les multinationales des pays en transition

La prochaine séance du séminaire BRICs se tiendra le jeudi 22 février 2018 à 19h au 105, Boulevard Raspail (EHESS), salle 2. Elle recevra  :

Wladimir Andreff [1]

sur le thème :

Les firmes multinationales des économies en transition et leurs investissements directs à l’étranger

Cette présentation s’appuiera sur l’article « Multinational companies from transition economies and their outward foreign direct investment », Russian Journal of Economics, 3 (2017), 1-30, de Madeleine Andreff [2] et WladimirAndreff[1]

Abstract :

Multinational companies (MNCs) based in 26 post-communist transition economies (PTEs) emerged during the 1990s. Their outward foreign direct investment (OFDI) boomed dramatically from 2000 to 2007 in these countries, and then muddled through the financial crisis and great recession at difference paces on different paths. This difference is revealed in a sample of 15 PTEs for which data are available from 2000 to 2015.
Most of these economies appear to be on the brink of moving from the second to the third stage of Dunning’s investment development path. The geographical distribution of their OFDI favors host countries located in other PTEs, developed market economies, and tax havens while their industrial structure is more concentrated on services rather than on manufacturing and the primary sector. PTE-based MNCs primarily adopt a strategy of
market-seeking OFDI. Econometric testing shows that push factors are major determinants of OFDI. The results demonstrate that OFDI is determined by the home country’s level of economic development, the size of its home market, and its rate of growth as well as technological variables: OFDI decreases with an increase in the number of scientists in the home
economy and with an increase in the share of high-tech products in overall exports, exhibiting a negative technological gap. A lagged relationship between OFDI and previous inward FDI suggests that Mathews’ linkage-leverage-learning theory is relevant in the case of PTEs.

Accédez ici au pdf de la présentation : Séminaire BRICS MSH 22 février 2018 W ANDREFF

La langue de discussion sera le français.

Notes :

[1] Professeur émerite à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, membre honoraire de l’European Association for Comparative Economic Studies, President honoaire of l’International Association of Sports Economists et de l’European Sports Economics Association, Président du Conseil scientifique de l’Observatoire de l’économie du sport (Ministère des sports)

[2] Maître de conférence retraitée, Université Paris-Est – Marne la Vallée.

Annonce de la séance du 8 février 2018 : Yuan Zhigang sur le vieillissement de la population et la réforme des retraites en Chine

La septième séance du séminaire BRICs de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales aura lieu le jeudi 8 février 2018, de 19h à 21h, salle 2 (1er étage) au 105, boulevard Raspail 75009 Paris (métros: Notre-Dame des Champs, Rennes et Saint Placide). Elle recevra:
YUAN Zhigang
 
Le vieillissement de la population et la réforme des retraites en Chine :
défis et impacts sur l’économie
La séance se déroulera principalement en français (et en anglais de manière complémentaire)

Téléchargez le document de préparation de la séance : Yuan Zhigang. ppt BRICs 8 fev 2018

YUAN Zhigang est professeur à la School of Economics de la Fudan University, dont il a été doyen  et où il est également directeur de l’Employment and Social Security Research Center. Il est actuellement vice-président  de la Shanghai Economist Society.
Téléchargez sa biographie complète : Yuan Zhigang.Biography
 
Précisons, également, qu’il a préparé et soutenu sa thèse de doctorat, en 1993, à l’EHESS et que depuis, il a été membre du Conseil scientifique de la FMSH  et collabore étroitement au  séminaire BRICs FMSH/EHESS depuis ses débuts. En janvier 2012, il y est intervenu, à Paris, sur le thème « L’économie chinoise: performances actuelles et tendances du futur », puis en avril 2017, sur celui de « Balance sheets expansion and economic growth ». Il a également organisé à la Fudan University, l’ « International Symposium on Economic Development of BRICs », avec le séminaire BRICs, les 20-21 avril 2016, à Shanghai, et a participé avec plusieurs de ses collègues aux dernières conférences internationales « The BRICs in Turmoil » co-organisées avec le séminaire BRICs au Mexique, à l’Université de Guadalajara, à Chapala et à l’UAM, à Mexico, en mai 2017.
La séance suivante, le jeudi 22 février, recevra Wladimir Andreff, professeur émérite de l’Université Paris 1, sur le thème « Les firmes multinationales des économies en transition et leur investissement direct à l’étranger ».

Seminar of Thursday, January 11th : Victor Rodwin and Michael Gusmano on Health Systems in BRIC Countries

Our next seminar will be held on Thursday, January 11th, 2018, at the EHESS, 105, Bd Raspail 75007 Paris, Room  2, 7-9 PM.

We will have the pleasure to attend a presentation of

Victor G. RODWIN (New York University) and

Michael K. GUSMANO (Rutgers University, Hastings Center) :

« Health Systems in BRIC Countries: ongoing resarch in an area where the stakes are high »

« Systèmes de santé dans les BRIC : recherches en cours sur un sujet qui mobilise des enjeux importants »

La séance se tiendra en anglais (the seminar will be held in English)

Victor G. Rodwin is Professor of Health Policy and Management, at the Wagner School of Public Service, New York University and Co-Director with Michael K. Gusmano of the World Cities Project, a joint venture of Wagner/NYU, the Hastings Center, and the Butler Columbia Aging Center. Before launching WCP, Professor Rodwin directed Wagner’s International Initiative (1992 to 1998). From 1983 to 1985 he was Assistant Professor of Health Policy at the University of California–San Francisco. Professor Rodwin has been a member of the Academy for Social Insurance since 1998. He reviews articles for leading journals in the field on a regular basis and has consulted with the French National Health Insurance Fund, the Paris University Hospitals (AP-HP), the World Bank, the United Nations Development Program, the World Health Organization and Blue-Cross/Blue Shield of Vermont. Professor Rodwin earned his Ph.D. in city and regional planning, and his MPH in public health, at the University of California, Berkeley.

See his academic website :

https://wagner.nyu.edu/community/faculty/victor-g-rodwin

Michael K. Gusmano, Ph.D., is an Associate Professor of Health Policy in the Rutgers University School of Public Health and a core member of the Institute for Health, Health Care and Aging Research. In addition to his appointments at Rutgers, Dr. Gusmano is a research scholar at the Hastings Center. His research focuses on health and health care inequalities. He has authored or co-authored four books; 25 chapters and more than 100 scholarly articles. Dr. Gusmano has a Ph.D. in political science from the University of Maryland at College Park, a Master’s degree in Public Policy from the State University of New York at Albany and was a Robert Wood Johnson Foundation Scholar in Health Policy at Yale University (1995-1997). He is the President of the Aging and Politics Group of the American Political Science Association, an Associated Editor for Health Economics, Policy and Law, the International Editor of the Journal of Aging and Social Policy and a member of the Hastings Center Report’s Editorial Committee.

See his academic website :

http://www.ihhcpar.rutgers.edu/about_us/members.asp?v=2&i=809

Hereafter you will find three publications of Victor Rodwin and Michael Gusmano :

1) Rodwin, Victor G., Health and Health Care in BRIC Nations (May 9, 2015). NYU Wagner Research Paper No. 2598570.
2) Gusmano, MK. Rodwin, VG Weisz, D. Ayoub, R : Health improvements in BRIC cities
3) Rodwin, VG. Fabre, G. Ayoub, R. BRIC Health Systems and Big Pharma: A Challenge for Health Policy and Management http://www.ijhpm.com/

Other papers and presentations will be available on this page soon.

 

 

 

Séance du 27 Avril YUAN ZHIGANG, université de Fudan – Shanghai – sur les nouvelles conditions de la croissance économique chinoises

La onzième séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 27  avril 2017, de 18h à 20h.

Attention: La FMSH et l’EHESS ont déménagé pour revenir dans leurs anciens locaux: 54, boulevard Raspail, 75006 Paris (métro: Sèvres Babylone).

La séance aura lieu dans la salle AS1_24  (1er sous-sol)  . Elle recevra:

 

YUAN Zhigang

Balance Sheet Expansion and Economic Growth in China

La séance se déroulera en français.

YUAN Zhigang is professor of economics at the school of economics, Fudan University, in Shanghai. He is also director of the Employment and Social Security Research Center, director of the Postdoctoral Program in theoretical economics at Fudan University, vice president of the Shanghai Economist Society, member of the international academic committee of  La Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) in France2013-2015), and editorial board member of many well-reputed academic journals. After he received his Ph.D. degree in economics from the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales in 1993, he has been working at the School of Economics, Fudan University, where he served as the school dean from 2004 to 2015, and the director of the economics department in 1999-2003. Ci-joint, en attaché, une biographie plus complète. 

Vous trouverez ci-dessous un lien vers l’article à l’appui de la présentation : 

Yuan Zhigang. Balance Sheet Expansion and China%u2019s Real Economy Growth _ final

Abstract: Balance sheet expansion is crucial to understand the historic path, current slowdown and future trend of economic growth in China. As the financial system transforms national savings into investment, balance sheet expands simultaneously. According to changing impacts of balance sheet expansion on real economy, economic growth in China from 1998 to 2016 can be divided into the crowd-in stage and the crowd-out stage. In the first stage (1998-2007), balance sheet expansion crowded China’s real economy in, raised TFP dramatically and accelerated economic growth. In the second stage (2008-2016), balance sheet expansion crowded China’s real economy out, with stagnant TFP and decelerated economic growth. Balance sheet expansion has slowed down since 2014, but it continues to exert crowding out effects on China’s real economy. We argue that balance sheet expansion is crucial for China’s future economic growth. In the long term, structural reforms, especially reforms in the financial system, could increase growth potential significantly. In the short term, financial system reforms should focus on generating sufficient cash flows to boost aggregate demand.

Annonce de la séance du 23 mars : les BRICs face au « tournant Trump »

Tout en s’inscrivant dans le mouvement de repli national que l’on peut observer dans de nombreux points du globe, le « Trumpisme », entendu comme mouvement de réorientation potentiellement radicale des politiques économiques intérieure et extérieure des Etats-Unis sous l’impulsion de Donald Trump, présente des particularités importantes

Aussi contradictoires qu’elles paraissent, les caractéristiques du « Trumpisme économique » risquent d’avoir des effets réels sur les flux d’échanges mondiaux. Dans la sphère financière, les inflexions ne sont pas du même ordre, voire ne vont pas dans le même sens, que celles qui se dessinent dans le domaine de l’immigration, du commerce de biens et services et de l’investissement productif.

Ces observations amènent à s’interroger sur les conséquences de Trump et du trumpisme sur les BRICs. Les premiers mouvements dans ces pays, suite aux élections présidentielles américaine, ont été contradictoires.

La Chine a pu s’inquiéter des attaques répétées du nouveau président américain contre un ordre commercial mondial qui faisait jusque là ses affaires et contre sa politique de change, considérée comme manipulatrice par D. Trump. Les dirigeants chinois ont ainsi présenté leur pays au forum mondial de Davos, non sans une certaine ironie, comme le nouvel étendard du libéralisme commercial. La Russie, accusée d’avoir usé de ses capacités d’influence sur la toile pour orienter les votes en faveur de Trump à la présidentielle américaine, s’est contentée de prendre acte du nouveau pied américain sur la question de l’Ukraine et des sanctions, qui continuent de marquer les relations économiques bilatérales. En Inde, Narendra Modi a pu reconnaître dans la politique de l' »America First » une réplique du « Make in India », sans déceler le caractère menaçant pour ses industries de services et ses ressortissants du tour protectionniste et anti-immigration qu’était sur le point de prendre la politique américaine. Au Brésil, le sentiment a paru plus mitigé, les dirigeants s’évertuant à minorer, dans le contexte hautement instable de l’économie et du climat politique brésilien, le séisme qu’est susceptible d’entraîner pour le continent latino-américain une chute substantielle des commandes des Etats-Unis.

Dans ce contexte d’incertitude accrue sur le revenir des relations des BRICs avec la première puissance économique de la planète, les questions abordées dans cette séance de séminaire sont les suivantes : dans quelle mesure la nouvelle donne provoquée par le trumpisme en matière d’échanges internationaux risque-t-elle d’entraîner une onde de choc au sein des BRICs ? Quelles nouvelles opportunités offre-t-elle à ses membres ? Risque-t-on d’assister à des conséquences au-delà des relations bilatérales, comme par exemple un renforcement des intégrations régionales, au détriment de la mondialisation ? Les accords économiques internationaux post Bretton Woods sont-ils vraiment menacés ? Si oui, avec quelles conséquences sur la position critique des BRICs vis-à-vis des institutions qui en découlent ?  Dans quelle mesure ces changements risquent-ils d’influencer les relations au sein des BRICs, et entre les BRICs et leur voisinage ?

Ces questions seront abordées via trois interventions. La première, de Pierre Salama, sera consacrée à l’Amérique latine. La deuxième, de Guilhem Fabre, à la Chine. La troisième, de Julien Vercueil, à la Russie. Ces présentations introductives serviront de point de départ aux discussions du séminaire.

Date et heure : JEUDI 23 MARS 2017 à 18H

Lieu : Bâtiment « Le France », EHESS, 190 avenue de France, Salle 2.

Guilhem Fabre (Université Paul Valéry, Montpellier) : « De la trump-rhétorique aux réalités des interactions Chine-Amérique : état des lieux »

Julien Vercueil (INALCO) : « Le primat du politique, suite : les futurs possibles des relations économiques Russie-Etats-Unis »

 

Annonce de la séance du 3 mars : IRIEC (Montpellier), la nouvelle donne des flux d’échanges et d’investissement

A l’invitation de l’Université Paul Valéry- Montpellier 3 (IRIEC et Centre de Recherche sur la Chine), le Séminaire BRICS de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales se tiendra le Vendredi 3 MARS 2017,

à l’Université Paul Valéry de Montpellier, 34 route de Mende, 34090, Batiment E, BRED, de 14h30 à 18h30

Son thème :

Echanges et investissements directs des pays émergents : la nouvelle donne

 Autour de trois présentations:

Wladimir Andreff (professeur émérite, Université Paris 1) :

Investissements Directs Etrangers sortant de la « nouvelle vague » des pays émergents (non BRICS) : vers la formation de multinationales

Xavier Richet (professeur émérite, Université Paris3 -Sorbonne) :

Les investissements directs étrangers chinois en Europe.

Pierre Salama (professeur émérite, Université Paris 13) (avec Jean-Raphaël Chaponnière, chercheur Asia Centre) :

Les échanges et investissements Chine-Amérique Latine.

Et deux discutants :

Julien Vercueil (CREE, Institut National des Langues et Cultures Orientales)

Guilhem Fabre (Université Paul Valéry Montpellier 3)

 

Trois documents seront diffusés, correspondant à chacune des présentations.

Annonce de la séance du 23 février : Stéphane Valter, l’Egypte et les BRICS

La prochaine et huitième séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 23 février 2017, de 18h à 20h, salle 2, au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare). Elle recevra :

Stephane VALTER

Égypte et BRICs : libéralisme économique, réformisme autoritaire et tensions régionales

 Stéphane VALTER est maître de conférences (HDR) à l’Université du Havre (langue et civilisation arabes) et chercheur en délégation du CNRS auprès du CEDEJ (USR 3123, Le Caire). Parmi ses publications récentes, citons :

– Avec Jean-François Daguzan(dir.), Les armées du Moyen-Orient face à Daesh, MA Éditions – ESKA, Paris, 2016, 361 pages.

– « Violence and Masculinity in the Syrian Conflict » + « Military versus Citizens in the Arab Zone. An Assessment from Political Philosophy », in Fredy Cante & Hartmut Quehl (ed.), Handbook of Research on Transitional Justice and Peace Building in Turbulent Regions, volume in the Advances in Public Policy and Administration (APPA) Book Series, IGI Global (Hershey, Pennsylvania, USA), 2016, 512 pages, p. 119-138 + 139-156

– Islamité et identité : la réplique de ‘Alî Sulaymân al-Ahmad aux investigations d’un journaliste syrien sur l’histoire de la communauté alaouite. Traduction d’un manuscrit de la fin du XXe siècle, avec introduction et notes, Institut Français du Proche-Orient (Beyrouth), collection IFPoche (bilingue), (décembre) 2015, 288 pages

Ci-dessous un texte , Les tensions internationales, les BRICS et l’Egypte, spécialement préparé pour la discussion.

Stéphane VALTER Egypte BRICS. FMSH.EHESS 23.2.2017

Annonce de la séance du 26 janvier : Eric Rougier sur « The Diversity of Emerging Capitalisms » (Palgrave)

La prochaine séance du séminaire BRICS aura lieu le jeudi 26 janvier 2017 (18-20h), au Bâtiment « Le France », 190, av. de France, 75013 Paris – Salle 2.

Séance réalisée avec le soutien de l’association « Recherche et Régulation »

Elle recevra :

ERIC ROUGIER

(Université de Bordeaux)

« La diversité des capitalismes émergents : mondialisation, convergence institutionnelle et expérimentations »

Pour présenter le livre qu’il a co-dirigé, avec François Combarnous, intitulé : « The diversity of emerging capitalisms. Globalization, institutional convergence and experimentation », publié aux édition Palgrave Macmillan (mars 2017).

9783319499468

La séance aura lieu en français. La discussion sera introduite par Robert Boyer (Institut des Amériques)

Le pdf de la présentation est téléchargeable ci-dessous :

seminaire-brics Eric Rougier

Eric Rougier est docteur en sciences économiques depuis 1999, et a fait un post-doctorat au Queen Elizabeth House de l’Université d’Oxford (GB) en 2000 sous la direction de Frances Steward. Il est actuellement maitre de conférences en économie à l’Université de Bordeaux et chercheur en économie au GREThA UMR CNRS 5113. Ses recherches portent sur les pays en développement, avec des focus sur les pays émergents ou à revenu intermédiaire et sur les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord. Elles abordent trois dimensions complémentaires : (1) les modalités et les effets de l’insertion internationale sur les économies en développement à revenu intermédiaires, (2) les spécificités institutionnelles et structurelles de l’émergence économique et les facteurs expliquant le ralentissement durable de l’émergence à des niveaux intermédiaires de revenu, et (3) les relations entre transformation structurelle, inégalités et redistribution. Ces travaux ont donné lieu à un certain nombre de publications, parmi lesquelles deux ouvrages sur les pays émergents qu’il a co-dirigés.

Le texte d’accompagnement à la séance est téléchargeable ci-dessous :

the-diversity-of-emerging-capitalisms_introduction

Le lien vers le site de l’association « Recherche et régulation »

Annonce de la séance du 12 janvier 2017 : Jean-Paul Maréchal sur Chine-Etats Unis face aux enjeux climatiques

La prochaine séance du séminaire BRICS aura lieu jeudi 12 janvier 2017, à 18h en salle 2 de l’immeuble « Le France », 190 av. de France, 75013 Paris (Métro quai de la gare).

 

Elle recevra :

 

JEAN-PAUL MARECHAL

(Université Paris Sud)

« LA CHINE ET LES ETATS UNIS FACE AUX ENJEUX CLIMATIQUES »

Jean-Paul Maréchal est Maître de Conférences habilité à diriger des recherches à l’Université Paris-Sud et spécialiste des questions économiques relatives au changement climatique. Il a publié notamment « Chine/USA. Le climat en jeu », aux éditions Choiseul (2011).

Deux textes de Jean-Paul Maréchal sont proposés ci-dessous à l’appui de cette séance :

jp-marechal Chine et Climat in Alary Lafaye de Micheaux

jp marechal accord-de-paris-geoeconomie-2016

Annonce de la séance du 8 décembre 2016 : Russie Chine en perspective

La cinquième séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 8 décembre 2016, de 18h à 20h, salle 1 (changement), au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare). Elle recevra :

 

Christian VICENTY et Julien VERCUEIL

Russie-Chine : entre asymétries
économiques et ambitions régionales

 
Discutant: Guilhem Fabre
 
La séance sera engagée à partir de deux exposés
Christian VICENTY « Les nouvelles routes de la soie : la place de la Russie dans la stratégie chinoise » :

 

et
Julien VERCUEIL « Les relations économiques Russie-Chine : transformations récentes et enjeux de long terme » :

 

Notre invité, Christian VICENTY est fonctionnaire, chargé de mission Chine, Ukraine, Russie, nouvelles routes économiques de la soie à la Mission stratégique
et des études économiques de la Direction générale des Entreprises (D.G.E.), Ministère de l’Economie et des Finances, ayant précédemment vécu en Poste en URSS (1985-1988), en Corée du Sud (1988-1990), au Kazakhstan (1994-1998), en Arabie Saoudite (1998-2000), plus diverses missions au Japon, aux instances
communautaires et dans différents pays européens, tout cela dans le cadre d’activités économiques, commerciales, géopolitiques, dont à présent les « Nouvelles routes économiques de la Soie »
Les séances suivantes reprendront  à partir du jeudi 12 janvier 2017 (voir page calendrier).

Annonce du séminaire du 24 novembre 2015 : Philippe Hugon, « L’Afrique entre puissance et vulnérabilités »

La prochaine séance du séminaire BRICs de la FMSH et de l’EHESS aura lieu jeudi 24 novembre 2016, de 18h à 20h, salle 2, au Rdc de l’immeuble « France », 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).

Elle recevra :

 

Philippe Hugon

Afriques – entre puissance et vulnérabilité

Afrique P Hugon couverture

Afrique P Hugon couverture


Philippe Hugon est professeur émérite de Paris Ouest Nanterre et directeur de recherche à l’IRIS.  Membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer. Il  était directeur scientifique de la revue Tiers Monde.  Parmi ses publications récentes, citons également:– « Géopolitique de l’Afrique » 4ème ed., Paris, SEDES, 2016 et

– « Economie de l’Afrique », 7ème ed., Paris, La Découverte, coll. Repères, 2013.

Ci-dessous un texte préparé pour la discussion et intitulé Les Afriques-entre puissance et vulnérabilité : le cas de l’économie politique de l’Afrique du Sud, une puissance émergente et vulnérable et de Madagascar une ile en voie de paupérisation.
24/11/2016 18h Salle 2 190 av. de France

Texte et présentation d’accompagnement de la séance du 10 novembre avec Luiz Carlos Bresseir Pereira

Ci-dessous un lien vers le texte qui sera discuté le 10 novembre lors de la séance consacrée au Brésil avec Luiz Carlos Bresseir Pereira (La crise brésilienne du point de vue du nouveau développementisme) :

BRESSEIR PEREIRA BRESIL EHESS SEMINAIRE BRICS

La présentation du 10/11/1969

609-la-crise-bresilienne-seminaire-brics