Séance du 26 mai 2016 : Pierre Salama et Jean-Raphaël Chaponnière, Chine-Amérique Latine

La séance du 26 mai 2016 a été consacrée à la présentation d’une communication de

Jean-Raphaël Chaponnière (Asia Centre) et Pierre Salama

intitulée :

“Quand la Chine finance l’Amérique latine”

“Très peu présente en Amérique Latine au début des années 1990, la Chine est un partenaire aussi important que l’Union Européenne. Elle a conclu des partenariats stratégiques avec le Chili, le Venezuela et le Brésil. L’intensification des relations économiques a accompagné une période de croissance soutenue de l’Amérique Latine qui s’est achevée avec d’une part le ralentissement de la croissance chinoise, qui reste encore élevée, alors qu’elle a fortement ralenti en Amérique Latine où plusieurs pays connaissent une crise ouverte. L’écart de revenu entre la Chine et l’Amérique Latine
s’est érodé et le revenu chinois (parité de pouvoir d’achat) est désormais proche du revenu brésilien. Après avoir mesuré l’empreinte économique de la Chine sur l’Amérique Latine, cet article analysera de façon plus détaillée les conséquences de l’intensification des relations avec la Chine sur le Brésil. Enfin une troisième partie explorera les perspectives à court et moyen terme des relations entre la Chine et l’Amérique Latine.”

Lieu : bâtiment Le France, 190, avenue de France, 75013 Paris. Salle 2, 18h.

 ci-dessous le document d’appui à la séance :

 Chine Amérique Latine JRC PS version 21_05_2016

Annonce de la séance du 12 mai : Les nouvelles routes de la soie : la “Belt and Road Initiative”, entre promesses et inconnues

La séance du 12 mai 2016 sera consacrée à l’initiative “Belt and Road” de la Chine. Elle recevra :

Xavier Richet (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3), Thierry Pairault (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS ), Jean-Louis Truel (Cercle Kondratieff) et Jean Pégouret (société Saphir)

Pour une table ronde sur les différentes dimensions de ce projet de développement d’infrastructures porté par la Chine au-delà de ses frontières, entre l’Asie et l’Europe, par la mer et par la terre.

Elle se tiendra jeudi  12 mai 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au Rdc de l’immeuble “France”, 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).

Ci-dessous les documents d’appui à la discussion de la table ronde :

  1. Xavier Richet et Wei Wang, “One Belt One Road Initiative: The New Development for China’s International Economic Cooperation and it’s impact on China EU Relations”. XR-WW One Belt One Road 2-1
  2. Thierry Pairault, “Les nouvelles routes de la soie et l’Afrique”.  Pairault – BRICS 12-05-2016
  3. Jean-Louis Truel, “OBOR, the Eurasian Economic Union and Western Europe, financial aspects”. Présentation JLT séminaire BRICS 12 mai 2016 final-1

La séance suivante du séminaire aura lieu jeudi 26 mai, à 18 heures. Elle accueillera Pierre Salama et Jean-Raphaël Chaponnière sur le thème de la crise dans les BRICs et autres pays émergents (titre à préciser)

 

Xavier Richet, Chen Xin et Shi Zhiqin sur les investissements chinois en Europe

Ci-dessous un lien vers le résumé une conférence donnée à l’Université de Tsinghua (Beijin) par Xavier Richet, Chen Xin et Shi Zhiqin sur les IDE chinois en Europe :

http://carnegietsinghua.org/2016/04/14/how-chinese-investment-is-shaping-european-markets

Lieu : Université de Tsinghua, Beijin.

Organisation : Centre de recherche Franco-chinois de l’Université de Tsinghua, Carnegie-Tsinghua Center for global policy

Date : 14 avril 2016

 

Annonce de la séance du 7 avril 2016 : Jean-François Huchet, Chine et crise environnementale

La prochaine séance du séminaire BRICS se tiendra au Bâtiment “Le France”, 190 avenue de France (Paris 13). Attention : la salle change pour cette séance. Le séminaire se tiendra salle 015 (RdC). Elle recevra :

Jean-François Huchet (INALCO, ASIEs)

Crise environnementale en Chine et politiques publiques. Une course
contre la montre à l’issue incertaine

Tous les clignotants sont au rouge en matière d’environnement en Chine : pollution de l’air, de l’eau et des sols, érosion des sols, désertification, pluies acides, gestion des déchets, émissions des gaz à effet de serre (GES). L’ensemble des ouvrages, rapports et analyses des organisations internationales et chinoises sont unanimes pour souligner la sévérité des problèmes de pollution en Chine. Une course contre la montre est donc bien engagée entre des politiques publiques ambitieuses sur le plan environnemental et la poursuite de la dégradation de l’écosystème en Chine. Malgré des efforts réels sur le plan de l’action publique et des avancées considérables dans le domaine des énergies renouvelables, la Chine est loin d’entrevoir le bout du tunnel. En effet, les raisons structurelles qui l’ont menée à cette crise environnementale sans précédent dans l’histoire économique mondiale sont loin d’être neutralisées par les politiques publiques. Parmi ces raisons, la démographie, l’urbanisation ou la dépendance énergétique à l’égard du charbon, n’évolueront pas favorablement avant des décennies. D’autres facteurs structurels, comme les différents aspects du mode de croissance de l’économie, ou bien le caractère autoritaire du régime politique, évoluent progressivement, mais encore trop lentement pour qu’ils puissent provoquer une amélioration durable de la situation environnementale de la Chine.

Biographie résumée et sélections de publications :

Docteur en sciences économiques (Université Rennes 1), Jean-François Huchet est actuellement Professeur des Universités à l’Institut National des Langues et Civilisations Étrangères (INALCO – Langues’O) à Paris où il enseigne sur l’économie de la Chine contemporaine et sur les modes de développement économique en Asie. Il est également directeur de l’équipe de recherche ASIEs à l’INALCO et directeur adjoint du GIS Asie – Réseau Asie du CNRS. Entre 2006 et 2011, il a été directeur du Centre d’Études Français sur la Chine Contemporaine (CEFC)basé à Hong Kong.Résident en Asie pendant 18 ans, il a occupé un poste de chercheur dans plusieurs institutions entre 1987 et 2001 : au Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) à Hong Kong, à la Maison franco-japonaise de Tokyo, et à l’Université de Pékin. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur les réformes économiques en Chine, ainsi que sur le rôle de l’État dans le développement économique en Chine et en Inde. Une autre partie de sa recherche porte sur l’état de l’environnement en Chine, les politiques gouvernementales de lutte contre la dégradation de l’environnement. Ses dernières publications :

  • Jean-François Huchet, Joël Ruet et Xavier Richet, Chine, Inde: les firmes au cœur de l’émergence, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2015.
  • Jean-François Huchet, Marlène Laruelle, Sébastien Peyrouse and Bayram Balci (eds.), China and India in Central Asia, A new greatGame?, New York, Palgrave Macmillan, 2010, 254 pp.
  • Jean-François Huchet, « 1989 and the Advent of an Authoritarian State Capitalism in China », in Jacques Rupnik (eds.), 1989 as a Political World Event, London, Routledge, 2014.
  • Jean-François Huchet, « La politique industrielle en Chine : grandeur et limites du renouveau de l’État Chinois » in Revue française d’administration publique, n° 150, 2014/2.
  • Jean-François Huchet, « China Inc. : Forces et limites de l’influence économique de la Chine» in Hérodote, n°151, 2013/4.

La huitième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 28  janvier 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble “France”, 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Isabelle Attané

La Chine vieille avant d’être riche?

Conséquences sociales et économiques des changements démographiques

 

 
Isabelle Attané est directrice de recherches, démographe et sinologue à l’Institut national d’études démographiques et spécialiste de la démographie de la Chine. Elle est habilitée à diriger des recherches et chercheure associée au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (EHESS). Ses travaux portent sur les évolutions sociales en lien avec les changements démographiques en Chine. Elle s’intéresse en particulier aux relations de genre et aux discriminations envers les filles et les femmes dans la société chinoise en transition, de même qu’à la question du déséquilibre numérique entre les sexes et à ses conséquences sur les individus et la société. 
Sa présentation reposera sur son livre qui vient de paraître “La Chine à bout de souffle” (Paris, Fayard, 2016)

“La Chine est au pied du mur : son modèle économique s’essouffle, les inégalités de revenus battent des records mondiaux. Mais son plus gros boulet au pied, celui qui entravera le plus lourdement sa course au développement, est sans conteste sa démographie : d’ici 2050, son réservoir de main-d’oeuvre va perdre 250 millions d’individus et le nombre de ses personnes âgées va doubler, surpassant alors, à lui seul, la population de l’Union européenne.

Vieille avant d’être riche, la Chine doit mener le combat contre sa démographie sans avoir eu le temps de s’armer. Sans réforme de fond, la formidable mécanique grâce à laquelle elle s’est hissée en tête des classements mondiaux pourrait rapidement s’enrayer, brisant son rêve de puissance émergente : celui d’accéder au rang d’économie riche et développée”. Voir compléments:  http://www.fayard.fr/la-chine-bout-de-souffle-9782213680835

Parmi ses précédents ouvrages:

– “En espérant un fils… La masculinisation de la population chinoise” (Paris, Ined, 2010)

– “Au pays des enfants rares. La Chine vers une catastrophe démographique” (Paris, Fayard, 2011 ; prix du livre d’économie 2011).

 

Séance du 14 janvier 2016 : Emilio Taddei sur l’Argentine dans la crise

Tous nos vœux pour une très bonne nouvelle année 2016.

La septième séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 14 janvier 2016, de 18 à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble “France”, 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Emilio Taddei

 Argentine, crise, vers un nouveau régime de croissance?
Le retour des néo libéraux

discutant :  Pierre Salama

Emilio Taddei est docteur en Science Politique. Professeur des universités à l’Université de Buenos Aires et à l’Université Nationale de Lanús, il est chercheur du CONICET à l’Instituto de Estudios de América Latina y el Caribe (IEALC) de la Faculté de Sciences Sociales-Université de Buenos Aires.
Son dernier ouvrage s’intitule Extractivismo, despojo y crisis climática. Desafíos para los movimientos sociales y emancipatorios de Nuestra América. Buenos Aires, Ediciones Herramienta/GEAL, 2013.

Parution du livre “Les pays émergents”. J. Vercueil, Bréal, 4ème édition.

La quatrième édition du livre “Les pays émergents. Brésil – Russie – Inde – Chine… Mutations économiques et nouveaux défis”, de Julien Vercueil, est parue en décembre 2015 aux éditions Bréal.

Bréal couv2015

Actualisée et augmentée, cette édition est aussi restructurée en cinq chapitres. Sommaire :

Introduction

Chapitre 1. D’où viennent-ils ?

Afrique du Sud : la construction de l’apartheid et ses conséquences (1910-1989) / Brésil, Mexique, Argentine : l’Amérique latine jusque dans les années 1980 / URSS, Inde, Chine : trois variante pour un programme socialiste / Pourquoi les économies de type socialiste n’ont-elles pas décollé ?

Chapitre 2. Les politiques de l’émergence (1979-2009)

L’émergence avant les émergents : les NPI d’Asie / Le Brésil, “dragon” d’Amérique latine ? / La Chine ou les nouvelles “trente glorieuses” : 1979-2009 / L’Inde : une émergence à pas comptés (1991-2009) / Russie : ouverture par la thérapie de choc et transition systémique / Afrique : les défis d’une économie “arc-en-ciel” / Que nous apprennent ces trajectoires ?

Chapitre 3. Les économies avancées face aux pays émergents : quelle mondialisation ?

Nouveaux concurrents, nouveaux marchés, nouveaux défis / Un système financier international désorienté / Une gouvernance mondiale introuvable ?

Chapitre 4. Trajectoires des émergents dans un monde turbulent

Le potentiel humain : une démographie à maîtriser, des niveaux disparates d’éducation et de santé / Le potentiel scientifique et technique : en progression, mais encore faible à l’échelle mondiale / La productivité du travail, facteur de compétitivité internationale / Revenus et taille des marchés intérieurs des BRICS : une croissance spectaculaire, mais des inégalités préoccupantes / Un enjeu clé pour l’avenir : consolider les systèmes de protection sociale émergents / Décrypter les trajectoires : les modèles de croissance des économies émergentes.

Chapitre 5. Traverser les crises : l’avenir des grands émergents

La crise de 2009, un révélateur pour les économies des BRICS / Quels risques pèsent sur les BRICS ? / Les BRICS comme pôle économique ?

Conclusion : 2015-2035 : quatre lignes d’horizon pour les BRICS… et les autres

 

Séance spéciale 17 décembre 2015

Une séance spéciale du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 17  décembre  2015, de 18 heures à 20 heures, exceptionnellement en salle 3, au RDC de l’immeuble “France”, 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare).  Elle recevra:

Dalia Maimon

Les BRICs dans les négociations sur le climat de la COP21

Dalia Maimon est professeur titulaire de l’Institut d’Economie de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ). Elle dirige le Laboratorio de Responsabilidade Social e de Sustentabilidade (LARES) qu’elle a créé en 2004 à l’IE. Depuis sa participation active aux évènements scientifiques qui ont entouré le Sommet de la Terre de Rio- 92, elle a régulièrement accompagné les travaux et les discussions sur les changements climatiques.

Membre de la délégation brésilienne à la COP 21 à Paris, et à l’issue des travaux, elle engagera la discussion au séminaire sur le rôle des BRICs dans les enjeux, les résultats et les négociations de la Conférence.

Voir la présentation du LARES dans: http://www.ie.ufrj.br/index.php/lares

Annonce de la séance du 26 novembre : Wladimir Andreff sur les multinationales des BRICs

La prochaine séance du séminaire BRICS se tiendra le jeudi 26 novembre 2015 à 18h à l’EHESS, au bâtiment “Le France”, 190, avenue de France, salle 2. Elle recevra  :

WladimirAndreff[1]

sur le thème :

Outward Foreign Direct Investment from BRICs countries:  Comparing strategies of Brazilian, Russian, Indian and Chinese multinational companies

Abstract :

Outward foreign direct investment (OFDI) from post-communist and fast-growing developing (emerging) countries started to increasingly draw attention in the early 2000s[2]. Since then, the literature has expanded regarding strategies of multinational companies (MNCs) whose parent headquarters are based in the BRICs[3] but it exhibits only a few comparative studies; practically no one comparison samples all the four countries together[4]. Using a same methodology for comparing Brazilian and Indian MNCs (Andreff, 2014) then Russian and Chinese MNCs (Andreff, 2015) has facilitated an overall and systematic comparison of OFDI from all four BRICs presented below.

OFDI is compared across the BRICs first in terms of historical emergence (1), then as regard how it has boomed in the early 2000s and is muddling through the current financial crisis (2). Specificities of their MNCs’ strategies are pointed out (3), including their geographical (4) and industrial distribution (5), as well as econometric testing of the respective determinants of their OFDI (6). Finally, the role of home-country government vis-à-vis home-based MNCs is differentiated (7). Such comparison is of interest since Russia and China are transition countries while, at about the same time, India and Brazil have liberalised their economies without a post-communist systemic change. However, similarities and differences do not draw a clear-cut dividing line, as expected, between transitional MNCs and emerging MNCs.

La langue de discussion sera le français.

Notes :

[1] Professor Emeritus at the University Paris 1 Panthéon Sorbonne, Honorary Member of the European Association for Comparative Economic Studies, Honorary President of the International Association of Sports Economists and the European Sports Economics Association, former President of the French Economic Association.

[2] Among pioneering references: Andreff (2002 & 2003a), Chudnovsky & Lopez (2000), and Yeung (1999).

[3] Brazil, Russia, India and China; South Africa which is sometimes included in the (then) BRICS sample is not taken on board here.

[4] The comparison here is somewhat more extensive than those available in Duanmu & Guney (2009), Goldstein & Pusterla (2010), Milelli, Hay & Shi (2010), Pradhan (2011), Zhao (2011), De Beule & Van den Bulcke (2012), Kothari, Kotabe & Murphy (2013). Holtbrügge & Kreppel (2012) indeed cover all the four BRICs’ OFDI together though only with case studies of eight companies.

Journée d’études Union Economique Eurasienne INALCO 16 octobre 2015

Une journée d’étude est organisée à l’INALCO le 16 octobre 2015.

Son titre : L’Union Economique Eurasienne : des institutions aux échanges

inscription auprès de Madame Wu à l’adresse suivante : jade.wu (a) inalco.fr

Programme – Union Economique Eurasienne, des institutions aux échanges -2

 

 

Annonce de la séance du 8 octobre 2015

La première séance du séminaire BRICs des FMSH et EHESS de l’année 2015/2016 aura lieu le jeudi 8 octobre 2015, de 18 heures à 20 heures, salle 2, au RDC de l’immeuble “France”, 190-198 avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare). 

Elle recevra:

  Adrien Frontenaud et Thibaud Deguilhem 

Régimes de qualité de l’emploi et diversité des pays émergents   

Thibaud Deguilhem est doctorant en économie du développement au GREThA et au CEDE au sein de l’Université de Bordeaux et de Los Andes (Colombie).

Sa thèse traite de la mesure de la qualité de l’emploi et étudie ses déterminants en Amérique Latine. S’inscrivant en sociologie économique, ce travail vise à collecter des données mixtes originales afin d’appréhender l’importance et les effets différenciés des réseaux de relations interpersonnelles sur le marché du travail urbain et la qualité de l’emploi à Bogota.

Adrien Frontenaud est doctorant en sciences économiques, spécialité économie internationale au laboratoire ERUDITE (Equipe de Recherche sur l’Utilisation des Données Individuelles en lien avec la Théorie Economique, EA N°437) à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), membre de la Fédération de recherche du CNRS (FR 3435), Travail, Emploi, Politiques Publiques (TEPP).

Sa thèse traite de la qualité de l’emploi dans les pays émergents, sous un angle comparatif et dynamique. Une attention particulière est portée aux marchés du travail brésilien, indien et turc où il propose une mesure de la qualité des emplois au cours du temps.

Adrien et Thibaud participent tous deux aux travaux du séminaire BRICs FMSH-EHESS. Ils ont présenté une première version de leurs travaux à la session BRICs coorganisée par le séminaire à la VI International Scientific Conference Modernization and Innovative Development of Economic Systems : Challenges, Strategies, Structural Changes » qui s’est tenue, les 30-31 Octobre 2014, à l’Université Russe de l’Amitié des Peuples, à Moscou.

Annonce du séminaire de Sunanda Sen, “Financialisation and corporate investments in India”

Le prochain séminaire BRICs des FMSH-EHESS recevra / Our next seminar will recieve :

SUNANDA SEN
sur le thème / on the following topic :

Financialisation and Corporate Investments in India

Cliquez ci-contre pour accéder au pdf de la présentation : S Sen Financialisation and Corporate investments

Le séminaire aura lieu exceptionnellement / this time the seminar will be held on 

Mardi 2 juin 2015, à 18 heures, Salle 318 / June 2nd
Immeuble “Le France”, 190-198, avenue de France, 75013 Paris

Economiste de renommée internationale, la professeure Sunanda
Sen
a fait l’essentiel de sa carrière à la
Jawaharlal University Nehru, à New Delhi, avec la création du Centre for Economic Studies and Planning. Membre de l’Indian Council of Social Sciences, elle a fait de fréquents séjours à la FMSH, notamment. Parmi ses derniers ouvrages, citons Dominant Finance and
Stagnant Economies
, OUP, 2014 et Development on Trial (co-éd), Orient Black Swan, 2014.

Sunanda Sen is an economist who has been a Professor at the Jawaharlal Nehru University for nearly three decades. She has been a National Fellow, Indian Council of Social Sciences, New Delhi and currently a Visiting Professor at JamiaMillia Central University (New Delhi), a Research Associate at Levy Economics Institute, Bard College, USA, Joan Robinson Memorial Lecturer at Faculty of Economics, Cambridge University and a Life member of Clare Hall, Cambridge University. She is engaged in research on development, economic history ,international finance and Gender Studies.

Professor Sen has published ten books which include Dominant Finance and Stagnant Economies ( OUP 2014), Development on Trial (co-ed) (Orient BlackSwan 2014) Unfreedom and Waged Work : Labour in India’s Manufacturing Industry (Sage India 2009), Globalisation and Development National Book Trust Delhi 2007; Global Finance at Risk Palgrave Macmillan 2003 and OUP 2004. Her published papers include at least 50 or more articles in scholarly journals and edited volumes. She has held visiting appointments in a large number of foreign Universities and in UN organisations.

 

Trois nouvelles publications de Pierre Salama

Trois nouvelles publications de Pierre Salama sont à signaler cette semaine :
  1. “Réflexions sur les inégalités en Amérique latine”, in Mémoire des luttes. Ci-dessous un lien vers la publication électronique : http://www.medelu.org/Reflexions-sur-les-inegalites-en
  2. “Heurs et malheurs de la financiarisation au Brésil” in Economie appliquée, n°1, 2015, 89-101
  3. “L’État et ses particularités dans les pays émergents latino-américains”, in A. Artous, T. Hai Hac, J.L. Solis Gozales, P. Salama (Ed.), Nature et forme de l’Etat capitaliste. Paris : Syllepse. Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à une présentation de l’ouvrage :

Salama et alii Nature et forme de l’Etat capitaliste 2015

Seminar Session on May, 21st : Sushil Khanna on Indian Public Sector Entreprises

The thirteenth session of the BRICS Seminar will be held on Thursday, May 21st, 6:00 PM.

The room of the seminar will be the “Salle Jean Vernant” situated at the 8th floor of the “France” building, 190-198, avenue de France, 75013 Paris (métro: Quai de la Gare). We will listen to :

  Sushil Khanna
 

Public Sector Enterprises in India.

Political Economy of their (intended) demise and resurrection

Sushil Khanna is professor at the Indian Institute of Management de Calcutta, currently “Directeur d’Etudes Associé” (Associated Research Director) at the FMSH.

Please find below a link to the paper that will be presented during this session :

Sushil Khanna-The_Transformation_of_Indias_Public_Sector

The discutant will be Giovanni Balcet, professor at the Torino University, Associated Research Director at the FMSH. The session will be mainly in english.

 

Publication du numéro spécial “Emergences asiatiques : objets et approches”, Mondes en Développement, n°169, 2015/1

La revue Mondes en développement fait paraître un numéro spécial intitulé “Emergences asiatiques : objets et approches” (n°169, 2015/1, avril 2015). Plusieurs auteurs (Eric Berr, Jean-François Ponsot, Mehdi Abbas et Julien Vercueil) ont participé aux séances du séminaire Brics 2014-2015.

  • Le sommaire :

Des nouveaux pays industrialisés aux pays émergents majeurs : la récurrence du focus asiatique (p. 7-12)

Les voies inattendues de l’industrialisation tardive : variété des profils exportateurs et discontinuité du changement structurel en Asie de l’Est (p. 13-30)

Classes moyennes et émergence en Asie de l’Est : mesures et enjeux (p. 31-45)

De la Russie à la Chine ? Le basculement énergétique de l’Asie centrale (p. 47-60)

Coopération Sud-Sud et financement du développement : la relation Chine-Amérique du Sud face aux enjeux du développement soutenable (p. 61-76)

Émergence et dynamique institutionnelle multilatérale : le NAMA-11 dans la négociation de l’Organisation mondiale du commerce (p. 77-92)

L’économie politique internationale au défi de l’émergence (p. 93-106)

L’approche néo-institutionnaliste du développement à l’épreuve de l’émergence chinoise (p. 107-120)