Annonce de la séance du 25 janvier, 18h, rue de Lille : Pierre Salama sur l’onde progressiste en Amérique latine

La prochaine séance du séminaire BRICs aura lieu mercredi 25 janvier à 18h, Salle Sylvestre de Sacy, Maison de la Recherche, 2, rue de Lille, 75007 Paris.

Elle recevra :

Pierre Salama

Sur le thème :

Onde progressiste en Amérique latine :

Argentine, Brésil Colombie, Mexique, le chemin escarpé des réformes structurelles

Document d’appui : Salama possible version finale PSalama

Résumé

Après les échecs tant économiques, environnementaux que sociaux d’une droite au Pouvoir et, au Brésil, d’une extrême droite fragilisant les institutions, quasiment tous les pays renouent avec une vague progressiste. D’un pays à l’autre, cette onde diffère, parfois profondément dans ses projets. Ce qui l’unit est d’abord le rejet de l’expérience douloureuse passée, ensuite un ensemble d’espoirs, pour certains d’une société meilleure, pour d’autres d’une société profondément différente.

Si l’utopie est la condition du mouvement, si le rêve est nécessaire, si demander l’impossible est ce qu’il y a de plus réaliste, il est plus que jamais nécessaire de faire une anatomie (« de la société bourgeoise » disait Marx) des problèmes structurels que connaissent les économies de chacun des pays afin de peser sur le cours des évènements et d’ouvrir des chemins certes escarpés mais nouveaux. Les pays latino-américains sont sur un fil du rasoir. Ce n’est pas le même pour tous même si ce « fil du rasoir » a des traits communs. Quatre pays sont dans cet article privilégiés : l’Argentine, le Brésil, la Colombie et le Mexique.

Les conditions politiques pour rompre structurellement avec les politiques économiques passées ne sont cependant pas présentes actuellement pour des raison à la fois externes (conjoncture mondiale moins favorable que par le passé) qu’internes (pas de majorité au parlement le plus souvent). Aussi est-il fort probable que dans certains pays il y ait des réformes significatives plus importantes que dans d’autres, que l’amélioration du pouvoir d’achat soit décidée, ainsi que des mesures sur la protection de l’environnement, et que des projets industriels liés à la recherche de plus de souveraineté soient entrepris. C’est important, surtout compte tenu du passif laissé par les gouvernements de droite, mais ce n’est pas la hauteur des problèmes rencontrés par ces pays depuis quelques dizaines d’années. S’il s’agit de mettre en œuvre des réformes structurelles comme une réforme fiscale, une politique industrielle agressive, une protection de l’environnement efficace pour échapper durablement à la tendance à la stagnation économique et à la faible mobilité sociale qu’elle génère, alors la probabilité d’un succès est assez faible compte tenu du contexte international, des rapports de force au sein des parlements, sauf à la marge dans certains pays.

Réunion en hybride. Lien zoom :
https://us02web.zoom.us/j/85106762099

ID de réunion : 851 0676 2099

 Présentation de l’auteur

Pierre Salama, latino-américaniste, est Professeur émérite des universités, Université Sorbonne Paris Nord, CEPN–CNRS, UMR 7115. E-mail : psalama@wanadoo.fr ORCID ID : 0000-0002-3861-1961, codigo Pags5555

Docteur honoris causa universités de Guadalajara et des UAM (Mexique), membre de l’Académie des sciences économique de Colombie, lauréat du prix Cortazar

Derniers livres parus, Contagion virale, contagion économique, risques politiques en Amérique latine, édition du Croquant, 2020, Economie de l’Amérique latine avec Mylène Gaulard, édition Bréal, 2020.

 

 

 

 



Citer ce billet
Julien Vercueil (2023, 14 janvier). Annonce de la séance du 25 janvier, 18h, rue de Lille : Pierre Salama sur l’onde progressiste en Amérique latine. BRICS et économies émergentes. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m55j

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.