Annonce de la séance du 17 mai : Philippe Aguignier sur les crises financières en Chine

La prochaine séance du séminaire BRICs aura lieu mardi 17 mai 2022 à 18h la maison de la Recherche, 2 rue de Lille (présentiel), 75007 – Salon Borel. 

Nous y recevrons :

Philippe Aguignier (Inalco et Sciences po)

sur le thème :

La récurrence des épisodes d’instabilité financière en Chine

Résumé

Le secteur immobilier en Chine est entré depuis 2021 dans une crise grave, qui se manifeste entre autres par les difficultés financières du promoteur immobilier Evergrande. Cet épisode d’instabilité, pour l’instant jugulé mais encore loin d’être réglé, a succédé à bien d’autres ces dernières années.

L’analyse des ressorts de ces épisodes montre que les difficultés résultent d’une surabondance de liquidités dans l’économie chinoise et de mécanismes déficients d’allocation du capital, conduisant à un excès structurel d’investissement, dans l’immobilier comme dans d’autres secteurs.

La Banque centrale et les régulateurs financiers disposent à la fois d’une forte expérience, d’un palette d’outils très large et de ressources considérables pour gérer ces épisodes d’instabilité; elles ne semblent pas en revanche avoir les moyens de les prévenir, d’où leur récurrence. L’objet principal de la présentation sera d’illustrer et d’expliquer ce paradoxe.  

Document d’appui :

http://www.institutmontaigne.org/blog/evergrande-too-big-fail

Biographie

Philippe Aguignier enseigne aujourd’hui l’économie chinoise à l’Inalco et à Sciences Po, et est chercheur associé au programme Asie de l’Institut Montaigne. Il a  auparavant travaillé trente-cinq ans au sein d’un groupe bancaire international, dont vingt-cinq dans le monde chinois.

Ses travaux et publications portent principalement sur l’évolution du système bancaire et financier chinois.

Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’ENSAE, et titulaire d’un doctorat en Etudes Extrême-Orientales de l’Université Paris 3, portant sur les finances locales et les disparités régionales en Chine après les réformes.

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.