Annonce de la séance d’ouverture du séminaire BRICs (06 octobre, 18h) : Jean-Joseph Boillot, “Utopies made in monde. Le sage et l’économiste”.

La séance d’ouverture du séminaire BRICs et économies émergentes (INALCO CREE – FMSH – UdP – EHESS) aura lieu le 6 octobre 2021 à la Maison de la Recherche, 2 Rue de Lille 75007 Paris, Salle 2.05 (Sylvestre de Sacy).

Elle recevra :

Jean-Joseph Boillot

Pour la présentation de son ouvrage

“Utopies made in monde. Le sage et l’économiste”

Odile Jacob, 2021

La séance sera introduite par Jean-François Huchet, président de l’INALCO.

  • Présentation de la séance :

Comme l’écrit Bertrand Badie pour la géopolitique, il serait peut-être temps que les économistes fassent beaucoup plus de place aux « pays du sud » toujours relativement écartés tant du pilotage de l’économie mondiale que dans les sciences économiques où ils ont même perdu du poids depuis la chute du mur de Berlin.

Mais à quoi pensent-t-ils ? Comment pensent-t-ils ? Quelles sciences économiques produisent-ils ? C’est à ces questions que je me suis intéressé depuis la sortie du livre « Chindiafrique » en 2014. Cinq ans après, quelques réponses modestes sont apparues et le temps de la pandémie a été utilisé pour terminer le manuscrit d’Utopies made in monde » organisé autour de quatre grandes questions :

1/ Où en est le « progrès » à l’échelle mondiale et notamment du fossé entre pays riches et pays pauvres ? La fameuse grande convergence est -elle en route ? (l’exposé fera un point sur l’impact de la pandémie de covid-19 sur les pays Brics)

2/ Puisqu’il n’y a pas de futur ou d’avenir sans « utopie » au sens de quête d’un monde idéal ou tout du moins d’un monde meilleur, quelles utopies (et leurs modèles économiques implicites ou explicites) ont marqué les trois grands mondes du sud couverts dans leur histoire et encore aujourd’hui ? Y a-t-il vraiment de grandes différences avec le monde occidental ?

3/ Quelles sont les sagesses au sens de comportements prudents, équilibrés, mais aussi calculateurs, accumulées par ces mondes émergents, et leurs différences y compris par rapport avec le monde occidental ?

4/ Peut-on enfin mobiliser ces trois notions de Progrès, Utopie (idéal) et Sagesse (comportement stratégique) pour concevoir une économie sage qui rassemble dans une même démarche scientifique et des solutions pratiques pays développés et pays émergents ?

 

  • Jean-Joseph Boillot 

Jean-Joseph Boillot est chercheur associé à l’IRIS. Il est spécialiste de l’économie indienne ainsi que du monde émergent, et tout particulièrement du triangle Chine-Inde-Afrique vu comme pôle structurant de la nouvelle économie mondiale en formation.

Agrégé de sciences économiques et sociales et docteur en économie, il a notamment enseigné à l’École normale supérieure et travaillé sur l’Asie comme chercheur associé au CEPII dans le cadre d’une thèse de doctorat sur le modèle indien de développement.

Il a ensuite été conseiller financier pour le Trésor de 1991 à 2006 basé dans les grandes régions émergentes du monde dont les Peco, l’ex-URSS, le monde chinois et enfin le monde indien. Depuis son retour à Paris en 2006, il partage son temps entre des missions régulières dans les pays émergents et des activités de conseil pour des organismes publics et de grandes entreprises ainsi qu’au club du CEPII où il suit l’Inde et le monde émergent .

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.