Séance du 18 novembre : Jean-Yves Heurtebise sur les défis et limites de l’innovation en Chine

La quatrième séance du séminaire BRICs a eu lieu mercredi 18 novembre exclusivement en ligne à 15h, heure de Paris (horaire avancé par rapport à l’habitude pour tenir compte du décalage horaire avec Taiwan).

Elle a reçu :

Jean-Yves Heurtebise

Université Catholique FuJen, Taiwan

Innover sans changer: défis et limites de l’innovation technologique en République Populaire de Chine.

Ci-contre le pdf de la présentation de J-Y. Heurtebise : InnovationChine2

 

L’intervention :

Le numéro 61 de Monde Chinois Nouvelle Asie co-dirigé par Jean-Paul Maréchal et Jean-Yves Heurtebise est sorti au printemps 2020. Il porte sur l’innovation en Répubique Populaire de Chine. Il a pour titre : Innover sans changer : succès et dilemmes de l’innovation en Chine. Il fait suite au n°62 sur le « soft-power » chinois : Vaincre sans convaincre. La diplomatie publique chinoise et ses limites. Reprise ironique de la formule trop connue de 孫子 : « Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre».

« Innover sans changer », cela nous paraît être une bonne formule pour présenter l’innovation en RPC. L’innovation technologique et la marche à rythme forcé vers le progrès scientifique est ce qui permet au régime de ne pas changer, de se conserver comme tel. Non seulement parce que l’innovation permet l’accroissement des moyens de contrôle, non seulement parce que l’innovation permet le renforcement des capacités militaires, mais surtout parce qu’il donne la légitimité narrative pour assurer à tous de la victoire du Parti et de la résilience du « modèle chinois ». Ce qui à la fois confère des avantages et présente des limites.

L’intervenant :

Jean-Yves Heurtebise, docteur de philosophie de l’Université d’Aix-Marseille, est maître de conférences à l’Université Catholique FuJen (Taipei, Taiwan). Il est aussi membre associé du CEFC (Centre d’études français sur la Chine contemporaine, Hong-Kong). Il a publié plus de 50 articles (Journal of Chinese PhilosophySustainability, etc.) et chapitres de livre (Wiley Blackwell, Imperial College Press, CNRS édition, etc.) dans le domaine des études culturelles comparées. Il est l’auteur de Orientalisme, occidentalisme et universalisme : Histoire et méthode des représentations croisées entre mondes européens et chinois (France: Eska 2020).


2 réflexions sur « Séance du 18 novembre : Jean-Yves Heurtebise sur les défis et limites de l’innovation en Chine »

  1. Monsieur,

    Je me permets de vous adresser ce message afin que vous puissiez me communiquer la démarche pour pouvoir assister au séminaire de ce jour.
    Je viens de cliquer sur le lien et il m’est répondu “Accès refusé vous n’êtes pas autorisé à accéder à cette page”.
    D’avance merci de m’indiquer la démarche à suivre…
    Bien à vous
    Sébastien Chevais

    • Bonjour,
      habituellement nos séminaires sont annoncés quinze jours voire une semaine à l’avance avec dans l’annonce un lien de connexion pointant vers le formulaire d’inscription. Le lien expire au moment où la liste des inscrits est bouclée pour être définitivement enregistrée, c’est à dire quelques heures avant le démarrage. C’est ce qui a du vous arriver en novembre dernier. Il vaut mieux s’inscrire dès réception du message d’information.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.